Sport

Disparition: Bruno Martini, ancien gardien d’Auxerre et de l’équipe de France, est mort

On n’entendra plus sa voix profonde et calme, ni ses expressions incessantes de politesse qui se sont presque heurtées au milieu. Hospitalisé à la suite d’un arrêt cardio-respiratoire survenu le 12 octobre au centre de formation de Grammont, près de Montpellier où il était directeur adjoint du centre de formation, Bruno Martini, 58 ans, est décédé au centre de formation. réanimation à l’hôpital Arnaud-de-Villeneuve, où il avait été placé en réanimation.

Arrivé à l’AJ Auxerre en 1981 en provenance de Nevers où il est né, Bruno Martini est immédiatement prêté à l’AS Nancy-Lorraine par Guy Roux pour qu’il puisse se salir les mains. En Lorraine, le futur successeur de Jean-Michel Moutier rencontre Hervé Collot, son premier entraîneur et un certain Aldo Platini. Mais c’est surtout avec Arsène Wenger, qui débute dans le métier, que le tuteur mûrit et s’épanouit.

Quand Martini est revenu dans l’Yonne où il a passé l’essentiel de sa carrière entre 1985 et 1995, Guy Roux a trouvé un nouvel homme et un gardien de but pointu qui jouerait tous les matchs de l’AJA pendant dix ans. En Bourgogne, il portera le maillot blanc et bleu 386 fois, toutes compétitions confondues.

Il a rejoint le DTN en 2010

Il partira également 31 fois avec les Bleus (entre 1987 et 1996) et deviendra même titulaire lors de l’Euro 92 disputé en Suède (élimination au premier tour).

Titulaire du DEPF, il revient dans l’Hérault en 2014 et prend même temporairement la direction de l’équipe première aux côtés de Pascal Baills, en décembre 2015, suite à la démission de Rolland Courbis avant de reprendre l’entraînement.

L’équipe présente ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Raimunde Michaud

"Pionnier des médias sociaux. Passionné de voyages hipster. Lecteur. Analyste impertinent. Explorateur."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer