Sport

L’OM pèsera lourdement sur Neymar devant le comité de discipline

Demain soir, nous saurons. Et il sera grand temps que se termine la triste affaire qui a commencé il y a deux dimanches après la victoire de l’OM (1-0) au Parc des Princes. Cette nuit-là donc, au milieu des cinq cartons rouges distribués par l’arbitre, Neymar se plaignait d’insultes racistes proférées par le défenseur espagnol Alvaro Gonzalez à son égard. «Singe, fils de pute», dit le Marseillais. BeIN et une chaîne brésilienne auraient des preuves très compromettantes.

Mais ce n’est pas tout. En arroseur arrosé, Neymar a également droit à des frais. Homophobie et raciste. Le premier aurait envoyé au visage d’Alvaro Gonzalez. Une chaîne espagnole aurait lu les lèvres de l’ancien joueur du FC Barcelone, qui aurait qualifié son adversaire de “queer”. Et puis, donc, il y aurait la “merde chinoise” lancée au japonais Hiroki Sakai

VOIR AUSSI: TOUTES LES ACTUALITÉS DE PARIS SAINT-GERMAIN

L’OM a deux preuves accablantes

L’AFP a contacté une source proche de l’Olympique de Marseille et cette dernière a confirmé que le club disposait de deux preuves vidéo des insultes racistes de Neymar envers Sakai. Mais les Phocéens n’auraient pas l’intention de les divulguer avant la réunion du comité de discipline de demain. Histoire qu’il n’y a aucun moyen de séparer les arguments de quelque manière que ce soit. Au début, Neymar risque d’en prendre beaucoup …

READ  OL: Rudi Garcia pourrait ne pas être sélectionné à l'issue de son contrat qui se termine le 30 juin 2021

Raimunde Michaud

"Pionnier des médias sociaux. Passionné de voyages hipster. Lecteur. Analyste impertinent. Explorateur."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer