Sport

Avec un très bon Paul Lacombe, ASVEL fournit l’essentiel à Cholet

Avec seulement 40 heures d’intervalle entre le match perdu à Milan en EuroLeague et ce déplacement à Cholet en championnat, les Villeurbanne n’ont pas eu le temps de tergiverser. Dans le dur depuis le début de saison, les Rhône ont relancé à la Meilleraie. Pas forcément convaincante, l’équipe qui doit se passer de TJ Parker, positive pour Covid 19, a fourni l’essentiel, portée par un très bon Paul Lacombe (21 points, 7 passes). Du côté de Cholet, le gros match de Michael Stockton (18 points à 8/12, 9 passes et 4 interceptions) n’a pas suffi.

Norris Cole libéré après quelques secondes de jeu en raison du retour positif d’un test Covid-19 effectué la veille, ASVEL a dû jouer sans gardien de départ en raison des absences d’Antoine Diot et Matthew Strazel, en plus de cela par Kevarrius Hayes. Sans un vrai poste 1, les Villeurbanne ont eu du mal à développer leur jeu offensif en première période. Du côté de Cholet, Michael Stockton était aux commandes avec ses 10 points à 5/5 et 5 passes décisives dans les 20 premières minutes de jeu. Véritable maestro, il a offert de nombreux caviar à Nantia Diarra qui s’est bien amusée (9 points à la pause). La belle entrée en jeu de Chauncey Collins et ses 2 tirs longs d’affilée ont permis au club des Mauges de revenir aux vestiaires avec une petite marge (38-36).

Le coup décisif de William Howard

Les Villeurbannais sont revenus sur le terrain avec une meilleure intensité. Paul Lacombe, déplacé en position 1, a porté son équipe en marquant 12 points au 3e quart. Le retour de Michael Stockton sur le banc a blessé l’équipe de Cholet. Totalement dépendants de leur chef, ses coéquipiers n’arrivaient plus à trouver leur chemin vers le panier. Avec une pression défensive plus forte, les Rhône ont creusé l’écart pour boucler le troisième acte avec 13 points d’avance (52-65).

READ  Mondiaux - Imola - L'Italien Filippo Ganna sacré champion du monde du contre-la-montre

Totalement dépendant de sa position 1, Erman Kunter n’avait d’autre solution que de le remettre en jeu très tôt dans le dernier quart-temps. Les Choletais ont alors haussé le ton défensivement et la tendance du troisième quart s’est inversée. Avec une attaque statique et des pertes de balles qui se multiplient, l’ASVEL retombe dans ses pièges. Le club des Mauges a progressivement rattrapé Nantia Diarra (19 points à 9/10 et 6 rebonds). Une faute antisportive de Paul Lacombe a permis à Cholet de revenir à 6 points. Mais le panier à 3 points d’Amine Noua à 2 minutes de la fin, suivi d’un panier facile sur la contre-attaque, a permis à ASVEL de se donner un peu d’air (71-79). L’équipe d’Erman Kunter s’est effondrée en fin de match face à l’armada de Villeurbanne et William Howard, maladroit jusque-là, a éteint toutes les chances cholétaises à 40 secondes de la fin en plantant derrière l’arc. Cholet, jamais très loin d’Asvel, n’a pas été indigne. Note finale: 73-82

Cliquez ici pour accéder aux statistiques

Par Hugo Undreiner,

Raimunde Michaud

"Pionnier des médias sociaux. Passionné de voyages hipster. Lecteur. Analyste impertinent. Explorateur."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer