Monde

Berlin s’inquiète d’un saut “inquiétant” de cas

La pandémie du nouveau coronavirus a fait plus d’un million de morts dans le monde depuis que le bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Chine a signalé l’apparition de la maladie à la fin du mois de décembre 2019, selon un rapport établi par l’Agence France-Presse (AFP) de sources officielles jeudi 8 octobre. Près de 36 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués.

Les États-Unis restent le pays le plus touché en termes de décès et de cas, avec plus de 210 000 décès. Le Brésil suit avec près de 150 000 morts, l’Inde (plus de 100 000 morts), le Mexique (plus de 80 000 morts) et le Royaume-Uni (plus de 40 000 morts).

Lire aussi Coronavirus: visualisez l’évolution de l’épidémie en France et dans le monde
  • Plus de 4000 nouveaux cas par jour en Allemagne, une première depuis avril

Manifestation le 4 octobre à Constance, en Allemagne, contre les restrictions gouvernementales dans la lutte contre Covid-19.

Le nombre de nouveaux cas confirmés quotidiens de Covid-19 en Allemagne a dépassé les 4 000 mercredi pour la première fois depuis début avril, selon les chiffres officiels, alors que la flambée des infections inquiète le gouvernement.

Le ministre allemand de la Santé s’inquiète du bond de jeudi “Inquiétant” nouvelles infections quotidiennes. “Le nombre d’infections augmente, particulièrement aujourd’hui, à une échelle inquiétante”Jens Spahn a déclaré lors d’une conférence de presse, appelant à ne pas “Gâcher” Succès de l’Allemagne jusqu’à présent dans la lutte contre la pandémie, un pays proportionnellement moins touché que ses voisins.

  • Nouvelles restrictions en Europe

Plus de 6 millions de cas de Covid-19 ont été officiellement détectés en Europe depuis le début de la maladie en janvier dans la région, selon une évaluation réalisée par l’AFP auprès de sources officielles mercredi après-midi.

READ  Trump va annoncer l'autorisation du traitement plasma

le Belgique a annoncé mercredi la fermeture de bars et cafés sur tout le territoire de la région bruxelloise pour endiguer la propagation du virus, qui s’accélère dans la capitale belge. Cette mesure sera effective à partir de jeudi, pendant un mois, jusqu’au 8 novembre. La consommation d’alcool dans l’espace public est également interdite dans les 19 communes de la région, a indiqué un porte-parole de l’exécutif régional. Les restaurants peuvent rester ouverts.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19: Bruxelles ferme ses cafés et bars pendant un mois pour endiguer l’épidémie de Covid-19

Dans Italie, le gouvernement a annoncé mercredi qu’il rendait obligatoire le port du masque en extérieur, les récalcitrants s’exposant à une amende pouvant atteindre 1000 euros. Une annonce qui intervient alors que le pays prolonge son état d’urgence jusqu’au 31 janvier, afin de lutter contre la résurgence de l’épidémie.

Dans Suisse, avec plus d’un millier de cas d’infection confirmés pour la première fois depuis 1est Avril, les autorités ont appelé la population à ” récupérer “. La pandémie a tué 1 788 personnes dans ce pays de 8,5 millions d’habitants, selon le dernier décompte publié mercredi par l’Office fédéral de la santé.

le Tunisie va imposer à partir de jeudi un couvre-feu dans la capitale, Tunis, et ses environs afin d’endiguer la montée des nouvelles infections, plusieurs mois après avoir maîtrisé la première vague de l’épidémie grâce à un endiguement très coûteux, que le gouvernement dit ne pas pouvoir répéter . Les gouverneurs des quatre provinces composant Tunis et sa périphérie ont déclaré dans un communiqué diffusé par la télévision publique qu’un couvre-feu serait en vigueur de 21 heures à 5 heures du matin et que les prières du vendredi dans les mosquées étaient suspendues. Pendant le week-end, le couvre-feu entrera en vigueur à partir de 19 heures, a indiqué la télévision publique.

  • Cinq millions de personnes infectées au Brésil

le Brésil Mardi a identifié plus de 5 millions de personnes infectées par le nouveau coronavirus et déplore près de 150000 décès, alors que le pays enregistre une baisse de la pandémie.

READ  En Californie, le coronavirus limite l'utilisation des détenus pour lutter contre les incendies

Avec 31 553 nouveaux cas au cours des vingt-quatre dernières heures, selon le ministère de la Santé, le Brésil compte désormais 5 000 694 cas, le troisième recensement le plus élevé au monde derrière les États-Unis (7,5 millions) et l’Inde (6,7 millions). Le pays de 212 millions d’habitants a déploré 734 nouveaux décès en une journée, portant le total depuis le début de l’épidémie à 148 228 décès.

  • Pauvreté en hausse

L’année 2020 aurait dû être marquée par une nouvelle réduction de l’extrême pauvreté. Mais la pandémie de Covid-19 a tout chamboulé. Selon une étude de la Banque mondiale, entre 88 et 115 millions de personnes de plus vivront avec seulement 1,90 dollar par jour, soit moins que le prix du café dans un pays avancé. Parmi eux, de plus en plus de citadins.

C’est la première fois en plus de vingt ans que le taux mondial d’extrême pauvreté va augmenter, souligne l’institution de Washington. Le nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté devrait continuer d’augmenter pour atteindre 150 millions d’ici 2021. Huit nouveaux pauvres sur dix vivront dans des pays à revenu intermédiaire.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi La pandémie de Covid-19 plongera jusqu’à 150 millions de personnes dans l’extrême pauvreté
  • Des milliardaires de plus en plus riches

Les milliardaires voient leur fortune atteindre de nouveaux sommets grâce au fort rebond des marchés financiers dont les géants de la technologie et de la santé ont bénéficié, selon une étude publiée mercredi. À la fin du mois de juillet, la fortune cumulée des milliardaires était d’environ 10200 milliards de dollars, dépassant le sommet précédent de 2017, où elle avait culminé à 8900 milliards de dollars.

  • Plus de symptômes ni de fièvre pour Donald Trump

Le président des États-Unis, Donald Trump, diagnostiqué positif au Covid-19 il y a une semaine, n’a pas présenté de symptômes depuis vingt-quatre heures et pas de fièvre depuis quatre jours, a déclaré mercredi son médecin. Il s’est entretenu par téléphone mercredi avec le Premier ministre britannique Boris Johnson, lui-même placé en soins intensifs au printemps.

READ  En Tanzanie, l'incendie sur les pentes du Kilimandjaro est contenu

Ignorant les avertissements sur le risque de contagion, M. Trump a organisé son retour au bureau ovale mercredi. “Je pense que c’est en fait un cadeau du ciel que je l’ai attrapé”, a lancé le président américain, presque euphorique, debout devant le bureau le plus célèbre du monde, dans une vidéo débridée publiée sur Twitter. “Je veux que tout le monde reçoive le même traitement que votre président, car je me sens bien, je me sens parfaitement bien!” “, il a dit.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Laissé dans les sondages, Trump met en scène son rétablissement

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Le monde avec l’AFP

François Faure

"Fanatique de la gastronomie. Pionnier du voyage. Accro aux zombies. Passionné de bière. Fervent fauteur de troubles. Lecteur. Expert en musique."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer