Actualité à la Une

dominer, perdre, mais se qualifier, Lyon est éliminé par la Juventus pour se qualifier pour les quarts de finale

La joie de Lyon après avoir atteint les quarts de finale de la Ligue des champions.

L’obsession est devenue réalité. Ces derniers jours, les joueurs et la direction de l’Olympique Lyonnais ont montré une envie “Voir Lisbonne”Et ne pas profiter des plaisirs estivaux de la capitale portugaise au terme d’une étrange saison interrompue par l’épidémie de coronavirus. Combattant jusqu’au bout la Juventus Turin, vendredi 7 août, lors du match retour de la huitième finale de Ligue des champions, le club du Rhône a remporté le droit de se qualifier pour la finale européenne 8 dans la capitale portugaise. une formule conçue par l’UEFA pour terminer la saison malgré une interruption due à la pandémie mondiale.

Vaincus (2-1) par ses coéquipiers Cristiano Ronaldo, les hommes de Rudy Garcia accèdent aux quarts de finale grâce à leur victoire 1-0 au match aller il y a plus de cinq mois. Après la rencontre, l’entraîneur lyonnais a savouré le micro RMC Sport: «Peu de gens pensaient que nous pouvions le faire, mais nous l’avons fait. “

Animez le match: Lyon résiste à la Juve et atteint les quarts de finale de la Ligue des champions

«Nous savions que nous avions les ressources pour marquer ici, regardé le gardien de but des Gones Anthony Lopez après le matchEnsuite, nous étions très forts et unis. “ Presque une victoire “Italien”où, après avoir ouvert un compte en début de match – malgré le déroulement du match – grâce au généreux penalty reçu par Awar, les coéquipiers du capitaine Memphis Depay, le buteur de la panna de contrôle (0-1, 12e), ont tenté de conserver leur avantage jusqu’au bout.

Si, contrairement au premier match, ils n’ont pas réussi à maintenir l’avance, perdant deux buts à Cristiano Ronaldo, dont un penalty, qui s’est également montré très généreux (1-1, 43e) – Ils sont devenus la première équipe de France à éliminer la Juventus lors d’un match à élimination directe grâce à un but à l’extérieur.

READ  Bientôt une application pour détecter si vous avez COVID-19?

Lyon, pitoyable septième place de la Ligue 1 inachevée, est presque kryptonite pour Ronaldo. Le Superman portugais, qui à lui seul – ou presque – a renversé la vapeur l’an dernier au même stade de la compétition en limogeant l’Atlético Madrid, mais pas le vainqueur (2-0) au match aller. a surestimé sa performance vendredi et pour la première fois en dix ans, il a quitté la Ligue des champions en huitièmes de finale.

Son bourreau à l’époque? Olympique de Lyon, qui a éliminé le Real Madrid (où jouait alors Ronaldo), ayant réalisé un nul (1-1) sur la pelouse de Bernabeu après avoir remporté le match aller (1-0).

Comme il y a dix ans pour Lyon et Ronaldo

Cependant, le quintuple Ballon d’or a décuplé. Mais son doublé n’était pas suffisant, malgré le deuxième but. “Alien, cible de la Ligue des champions”, selon Rudy Garcia, un coup de poing imparable que Lopez ne pouvait toucher qu’avant d’entrer dans l’écart (2-1, 60e).

Quiconque s’imaginait venir jouer à la fin du tournoi européen dans sa ville hôte ne verra le Portugal que cet été s’il y va en vacances. Si en deux saisons avec Old Woman il a marqué tous les buts de Turin en séries éliminatoires des compétitions européennes, il n’a pas réussi à réaliser son projet ambitieux: remporter une nouvelle Ligue des champions avec un troisième club.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Ligue des champions: l’entraîneur Rudy Garcia dans une situation désespérée

L’obsession de Lyon pour rallier Lisbonne dépassait la sienne. Malgré leurs limites, Lyon a rappelé vendredi aux Portugais solitaires que le football reste un sport d’équipe. “Nous savons que lorsque nous pensons collectivement, nous sommes récompensés.”– Anthony Lopez admirait. «Aujourd’hui, tout n’est pas parfait, nous avons souffert, mais nous sentons que nous sortons quelque chose ensemble».– a poursuivi la directrice sportive Rona Juninho.

READ  Le grand départ du Tour de France 2021 aura lieu à Brest

Comme son compatriote, Marcelo est devenu un patron de la défense. Longtemps médiatisé par les fans, notamment lors des qualifications pour les playoffs, le Brésilien a tenu la défense lyonnaise et a sauvé son équipe plus d’une fois. Maxence Kakeru, vingt ans, qui a joué pour la première fois en Ligue des champions, a de son côté montré le calme du vétéran du milieu de terrain lyonnais.

En seconde période, Lyon a souffert et ne le cache pas. “Nous avons eu peur face au match”– a admis le défenseur Leo Dubois. La peur de rater ce troisième but est synonyme de fin de saison.

Avec une allumette seulement dans mes pieds et une déception défaite en finale de la Coupe de la Ligue aux tirs au but, les privant de la Coupe d’Europe La saison suivante – s’il n’y a pas de victoire finale en Ligue des champions – devant un adversaire qui a terminé (et remporté) son championnat, ils se sont précipités dans leurs cages, tirant des flèches avec difficulté – Memphis Depay et, en particulier, Hussem Aouar.

Cette stratégie, qui n’a pas offert de spectacle, a permis le tamponnage d’un billet pour Lisbonne. Elle lui laisse la Juve “Déception”Comme l’explique le défenseur Leonardo Bonucci, pour qui son club a payé la première période manquée du premier match.

“Nous ne devrions pas fixer de limites”

Ainsi, Lyon du président Jean-Michel Olas a rejoint le Paris Saint-Germain en quarts de finale de Ligue des champions. Dans une bizarre bulle lisboète, les deux clubs français resteront les seuls à ne pas terminer le championnat. Les récents champions d’Angleterre (Liverpool), d’Italie et d’Espagne ne seront pas présents.

READ  30 Meilleur test Diffuseur Huile Essentielle Maison en 2021: après avoir recherché des options

Car, en plus d’éliminer la Juventus, la soirée a vu Pep Guardiola de Manchester City expulse Zinedine Zidane du Real Madrid compétition. Les Mancuniens et leur cohorte affronteront les Gones en quarts de finale le samedi 15 août.

Face à Kevin De Bruyne et son groupe, les coéquipiers de Memphis Depay ne passeront pas, encore une fois, pas dans les favoris. “Ils nous sont supérieurs, mais la Juventus était supérieure à nous et cela ne nous a pas empêchés de nous qualifier, nous ne devrions pas nous fixer de limites”, analysé par Rudy Garcia, qui la veille a rejeté l’idée que les qualifications de son peuple en quarts “Sûr” saison terne à Lyon.

Elle la réconforte certainement. Chaque manche du reste de la compétition est une feuille blanche, visant à prolonger l’aventure. Comme Anthony Lopez l’a synthétisé: «Nous sommes obligés de voir ci-dessus, même si beaucoup pensent que nous ne pouvons pas aller plus loin. ” Citoyens Attention, Lyon pourrait bien avoir une nouvelle obsession.

Rolande Desroches

"Travelaholic. Passionné de bacon d'une humilité exaspérante. Gamer. Tombe beaucoup. Étudiant. Praticien de l'alimentation. Amoureux de la bière."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer