Actualité à la Une

EN DIRECT – Coronavirus: Macron évoque chaque semaine d’éventuelles “mesures complémentaires”

Macron: “Chaque semaine, le gouvernement doit pouvoir prendre des mesures supplémentaires”

Depuis la Lettonie, où il voyage, Emmanuel Macron a été interrogé sur d’éventuelles nouvelles restrictions en lien avec l’évolution de la situation sanitaire en France. Le président de la République a refusé de répondre directement, mais a tout de même évoqué la date limite de jeudi, date de la prochaine conférence de presse d’Olivier Véran.

“Il y a un contrôle qui est constant, une transparence qui est quotidienne”, a plaidé le chef de l’Etat. “J’ai tenu un Conseil de défense lundi matin, et jeudi le ministre de la Santé et les membres compétents du gouvernement vont devoir parler, comme chaque semaine (…) annoncer les décisions prises et les ajustements.”

“Chaque semaine, le gouvernement doit pouvoir prendre les mesures complémentaires nécessaires en fonction de l’évolution de l’épidémie”, a ajouté le président. «Chaque mesure prise a une durée de vie de 15 jours car cela montre son efficacité».

Frédérique Vidal assure qu’il n’y aura “pas de fermeture générale des universités”

Selon les derniers chiffres de Santé publique France, un tiers des nouveaux foyers de contamination concerne les écoles et les universités. Face à cette situation, les établissements d’enseignement supérieur opteront-ils de plus en plus pour des formations à distance?

Invitée d’Europe 1, la ministre Frédérique Vidal a écarté toute mesure globale: il n’y aura “pas de fermeture générale des universités”, a-t-elle promis. “La situation est très différente dans les territoires et dans les institutions, donc pour le moment il n’est absolument pas envisagé de dire que nous fermons les universités.”

READ  Leonardo a appelé le père de Messi

Accouchement: le National College of Gynecologists ne recommande pas de porter un masque pour les femmes sans symptômes de Covid

Certaines maternités exigent que les femmes portent des masques lors de l’accouchement. Une expérience parfois difficile à vivre. «Cela m’a donné la nausée, je ne pouvais pas reprendre mon souffle entre les poussées et entre les contractions», témoigne une femme de BFMTV.

Le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) s’apprête à publier des recommandations pour éviter ce genre de désagrément, rapporte France Inter.

“La recommandation est claire: pas de masque dans la salle d’accouchement pour les femmes qui ne présentent aucun symptôme” du Covid-19, précise son secrétaire général, le professeur Philippe Deruelle, à la radio.

La Belgique passe le cap des 10000 morts

La Belgique, l’un des pays européens les plus endeuillés par la pandémie de coronavirus, a franchi mercredi la barre des 10000 morts, selon les chiffres de l’institut de santé publique Sciensano.

Ce pays d’environ 11,5 millions d’habitants a enregistré 10 001 décès, soit 14 de plus au cours des dernières 24 heures, et 117 115 cas positifs au total, contre 115 353 la veille, selon le rapport quotidien de Sciensano.

Après Paris, Lille et Lyon approchent des seuils d’alerte maximaux

Les lumières continuent de virer au rouge dans les grandes villes. Théoriquement, une région peut entrer dans une zone d’alerte maximale – comme Aix-Marseille et la Guadeloupe – à partir du moment où le taux d’incidence du virus est supérieur à 250 cas pour 100000 habitants, et où plus de 30% des lits en réanimation sont occupés par des patients Covid-19. Paris flirte avec ses seuils, tout comme Lyon et Lille.

READ  Lille, Grenoble, Lyon et Saint-Etienne passeront en zone d'alerte maximale samedi matin, annonce Olivier Véran

À Lyon, le taux d’incidence est de 257 cas pour 100 000 habitants dans la population générale, 142 parmi les plus de 65 ans, selon les chiffres de l’Agence régionale de santé. Le taux d’occupation des soins intensifs est actuellement de 25% – en dessous des critères fixés par l’exécutif.

À Lille, le taux d’incidence est de 294 pour l’ensemble de la population, 158 pour les plus de 65 ans, selon l’Agence régionale de santé. Le taux d’occupation des soins intensifs est encore limité, autour de 15%.

Le ministère de la Santé a assuré lundi que rien n’avait été donné concernant les changements de zone et qu’il se baserait sur les données consolidées collectées sur sept jours pour prendre une décision.

Blanquer: “À ce jour, nous n’avons que 10 écoles fermées”

Pour Jean-Michel Blanquer, «l’école n’est pas le nid du virus». Demandé dans Le Figaro, le ministre de l’Éducation fait le point sur la situation sanitaire dans les écoles.

«Les cas sont assez stables, avec un peu plus de 1000 par jour depuis début septembre, sur 12,6 millions d’élèves et 880 000 enseignants, une proportion très faible», précise Jean-Michel Blanquer. «À ce jour, nous n’avons que 10 écoles fermées, contre 19 il y a une semaine et 89 il y a quinze jours».

Une baisse dans la lignée des déclarations précédentes du ministre qui avait annoncé que le nouveau protocole de santé scolaire permettrait de limiter les fermetures de classes et d’établissements.

Jean Castex face aux maires ce mercredi

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau live dédié à l’évolution de l’épidémie de coronavirus. Après avoir tenté de se justifier ce mardi face à la rumeur grandissante des élus, Jean Castex recevra cet après-midi l’Association des maires de France, qui a demandé une réunion “urgente”.

READ  Un collectif de médecins appelle à siffler "la fin de la récréation" en France

«La situation est grave, et ceux qui me reprochent aujourd’hui d’en faire trop, pourraient être ceux qui demain me reprocheront de ne pas en avoir fait assez», a plaidé ce mardi le Premier ministre, attaqué sur sa gestion de la crise sanitaire.

Alveré Paquet

"Fier zombieaholic. Communicateur amateur. Gamer. Troublemaker. Amateur de musique indépendant."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer