Economy

Guerre ouverte au sein du groupe Lagardère

DÉCRYPTION – Amber Capital et Vivendi contestent la prolongation de quatre ans d’Arnaud Lagardère à la tête du groupe.

Le conseil de surveillance du groupe a renouvelé lundi le mandat d'Arnaud Lagardère.
Le conseil de surveillance du groupe a renouvelé lundi le mandat d’Arnaud Lagardère. HAMILTON / REA / HAMILTON / REA

Dans la guerre ouverte entre Arnaud Lagardère et ses deux principaux actionnaires Vivendi (23,5% du capital) et Amber (20% du capital), les deux camps se livrent coup pour coup. Lundi, à la surprise générale, le conseil de surveillance du groupe Lagardère a renouvelé par anticipation le mandat d’Arnaud Lagardère à la tête du mécénat pour quatre ans. Aline Sylla-Walbaum, qui n’a pas voté pour cette mesure, devrait quitter le conseil de surveillance. Cependant, Nicolas Sarkozy, nouveau membre de ce conseil, a voté en faveur de cette mesure. Cela sonne pourtant comme une provocation contre Vincent Bolloré, le patron de Vivendi, que l’ancien président de la République avait appelé à la rescousse pour sauver Arnaud Lagardère, assiégé par Joseph Oughourlian, patron du fonds Amber Capital.

Dans un premier temps, c’est en mars 2021 que le conseil de surveillance devait renouveler le mandat d’Arnaud Lagardère en tant que directeur général. Cependant, en précipitant ce renouvellement, le conseil privé actuel

Cet article est réservé aux abonnés. Vous avez encore 76% à découvrir.

Abonnement: 1 € pour 2 mois

Peut être annulé à tout moment

READ  Martin Sorrell acquiert une agence de communication en France

Yseult Sauveterre

"Fier lecteur. Troublemaker. Gamer. Organisateur. Créateur total. Fanatique de bière."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer