sport

Josep Maria Bartomeu a tenté un improbable échange Antoine Griezmann-João Félix

L’été est loin d’être terminé et il est déjà très agité du côté du FC Barcelone. Depuis son élimination en quarts de finale de la Ligue des champions face au Bayern Munich (2-8), le club catalan traverse une zone de turbulences. Quique Setien et Eric Abidal ont été remerciés, Ronald Koeman est arrivé sur le banc, mais c’est surtout l’avenir de Lionel Messi qui parle beaucoup. Mardi soir, l’Argentin a officiellement informé ses dirigeants de ses désirs ailleurs. Et les socios, pour leur part, ont exigé la démission de Josep Maria Bartomeu.

Après cette publicité

Le président des Blaugranas ne doit donc pas forcément bien dormir pendant quelques jours, d’autant plus qu’il travaille depuis plusieurs mois, notamment avec la crise liée au coronavirus. Les clubs du monde entier ont été touchés comme toutes les entreprises, et les finances ont été touchées ces derniers mois. Du côté du Barça, Josep Maria Bartomeu a donc tenté plusieurs choses pour tenter de réduire sa masse salariale. Et les dernières révélations de Marque sont assez … surprenants.

Le refus catégorique de l’Atlético

Selon les informations des médias espagnols, l’homme fort du FC Barcelone a, avant la débâcle en C1 et les problèmes autour de l’avenir de “La Pulga”, proposé un échange assez étrange à une formation de la capitale: l’Atlético de Madrid. Marque En effet explique dans son édition de vendredi que le président des Blaugranas a tenté de récupérer le Portugais João Félix en échange … du Français Antoine Griezmann, qui a quitté les Colchoneros l’été dernier pour rejoindre le Barça!

READ  le dessous de la rencontre entre Lionel Messi et Ronald Koeman

Le Champion du Monde 2018 touchant environ 18 millions d’euros par an, et le Portugais “seulement” 3M €, Josep Maria Bartomeu souhaitait certainement réduire considérablement la masse salariale de son club. Malheureusement pour lui, Miguel Angel Gil Marín, président de l’Atlético de Madrid, a refusé en quelques secondes. Un échange impossible, donc, comme l’explique le journal Marque dans l’une de sa prochaine édition.

Rolande Desroches

"Travelaholic. Passionné de bacon d'une humilité exaspérante. Gamer. Tombe beaucoup. Étudiant. Praticien de l'alimentation. Amoureux de la bière."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer