Top News

Le chef de l’opposition russe Alexei Navalny hospitalisé dans un état grave

L’opposant politique russe Alexei Navalny a été hospitalisé jeudi 20 août après avoir été empoisonné selon son porte-parole qui s’est exprimé sur Twitter. Il est aujourd’hui inconscient, dans un état grave et a été placé dans une unité de soins intensifs de l’hôpital d’Omsk en Sibérie, selon l’agence de presse officielle Tass.

Navalny était sur un vol à destination de Moscou depuis Tomsk, une ville de Sibérie, lorsque sa santé s’est soudainement détériorée. “Alexeï était empoisonné, intoxiqué”, et “Est maintenant en soins intensifs”, a écrit sa porte-parole, Kira Iarmich.

«L’avion a effectué un atterrissage d’urgence à Omsk. (…) Nous supposons qu’Alexei a été empoisonné avec quelque chose de mélangé dans son thé. C’est la seule chose qu’il a bu depuis le matin. Les médecins disent que la toxine a été absorbée plus rapidement par le liquide chaud. “, a suivi Mmoi Iarmich, qui précise que M. Navalny a été placé sous assistance respiratoire. “Nous avons exigé que la police vienne à l’hôpital”, elle a ajouté.

Lire aussi Qui est vraiment Alexeï Navalny?

Arrestations et pressions régulières

Principal adversaire du président Vladimir Poutine depuis l’assassinat de Boris Nemtsov en 2015, l’avocat de 44 ans, dont les posts anti-corruption sont largement partagés sur les réseaux sociaux, a déjà subi des agressions physiques dans le passé. En particulier, il a été aspergé dans les yeux avec un désinfectant en quittant son bureau en 2017. Lors d’une de ses dernières détentions, à l’été 2019, Navalny avait également accusé le pouvoir de l’empoisonner, après l’apparition inexpliquée d’un gonflement des paupières et de multiples abcès au cou, au dos, au torse et aux coudes.

READ  La Loze, la Loze, la Loze! Le pass le plus passionnant du Tour au menu ... Suivez la 17e étape en direct

M. Navalny, ses partisans et leurs familles font régulièrement soumis à des arrestations, des perquisitions et la pression policière dans toute la Russie. Navalny a également purgé de nombreuses peines de prison ces dernières années pour avoir organisé des manifestations, au point que la Cour européenne des droits de l’homme condamne sa détention en 2012 et 2014 qu’elle jugeait politiquement motivée.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi L’adversaire russe Vladimir Kara-Murza a-t-il été empoisonné?

Le Monde avec l’AFP, l’AP et Reuters

François Faure

"Fanatique de la gastronomie. Pionnier du voyage. Accro aux zombies. Passionné de bière. Fervent fauteur de troubles. Lecteur. Expert en musique."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer