Top News

Le deuxième Français est décédé, l’enquête à Paris a été confiée aux juges d’instruction

Port de Beyrouth, 14 août 2020 – Hasan Ammar / AP / SIPA

Parmi les morts, un deuxième citoyen français a été identifié. dans un double souffle qui a ruiné
Beyrouth 4 août et plus de 171 morts, apprend-on ce vendredi de sources confirmées.

À ce jour, 93 citoyens français blessés font également partie des plus de 6 500 blessés recensés par les autorités libanaises, selon une source.

Étude de, qui a été ouverte par le parquet parisien Compte tenu de la présence de victimes françaises et notamment de plusieurs dizaines de blessés, il a également été affecté mardi à deux juges d’instruction du centre spécialisé des accidents collectifs du tribunal, a indiqué le parquet de Paris, confirmant les informations de BFMTV. Selon lui, une procédure pénale a été ouverte sur les faits de «meurtres non intentionnels» et de «lésions corporelles non intentionnelles».

Juge local nommé pour enquêter

Selon le ministre de la Culture, le premier décès français a été rapidement identifié parmi les victimes, l’architecte Jean-Marc Bonfils, qui travaillait au Liban, où il était impliqué dans des projets de restauration de bâtiments détruits par la guerre. Dans les jours qui ont suivi la catastrophe une énorme quantité de nitrate d’ammonium Stockés dans un entrepôt, des enquêteurs français de la police judiciaire et judiciaire ont été dépêchés sur les lieux.

Leur mission vise, entre autres, à participer à l’identification des victimes et à la reconstitution des événements en coopération avec les autorités libanaises. Ces derniers continuent de rejeter l’enquête internationale, malgré le fait qu’il y ait des voix dans ce sens au Liban et à l’étranger. Les experts de l’ONU ont appelé à une enquête indépendante et rapide, exprimant leurs inquiétudes quant à “l’impunité” qu’ils déclarent aux dirigeants politiques libanais.

Les autorités libanaises ont chargé le juge Fadi Sawan, connu selon des sources judiciaires pour son indépendance et son honnêteté, d’enquêter sur les causes de l’explosion. Les Etats-Unis ont annoncé jeudi que la police fédérale américaine (FBI) se joindrait aux enquêteurs “à l’invitation” des autorités libanaises. Plus d’une semaine après la tragédie du 4 août entraînant 171 décès et plus de 6500 blessés, Beyrouth reste dévastée, des zones entières sont en ruines et près de 300 000 habitants vivent dans les rues.



2,8 K

actions

READ  la loi très controversée "Marché intérieur" adoptée en deuxième lecture au Parlement britannique

Rolande Desroches

"Travelaholic. Passionné de bacon d'une humilité exaspérante. Gamer. Tombe beaucoup. Étudiant. Praticien de l'alimentation. Amoureux de la bière."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer