Top News

Le professeur Raoult visé par la plainte d’une entreprise médicale

La Société française de pathologie infectieuse (Spilf) a porté plainte contre le professeur Didier Raoult pour manquements au code de déontologie français, selon des informations révélées par Le Figaro.

La plainte a été déposée auprès du Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins des Bouches-du-Rhône, en juillet dernier, par la Société Francophone de Pathologie Infectieuse (Spilf).

Cette société, méconnue du grand public, et organisatrice de congrès, est «ouverte à tout médecin, biologiste, pharmacien, chercheur intéressé ou impliqué dans la pathologie infectieuse».

Elle participe activement aux activités menées par différentes autorités telles que l’Agence française de sécurité du médicament (ANSM).

Un argument de six pages

L’information a été révélée mercredi soir par Le Figaro. Le quotidien national explique qu’il a pu consulter “un argument de six pages” justifiant la plainte de la société médicale.

Le spécialiste marseillais des maladies infectieuses Didier Raoult, directeur de l’IHU Infection Méditerranée, est accusé d’une dizaine de manquements au code de déontologie médicale.

“Promotion d’un traitement dont l’efficacité n’a pas été démontrée, diffusion de fausses informations au public, violations graves du devoir de confrérie, menant des essais cliniques dont la légalité reste à démontrer… »énumère le journaliste du Figaro.

Retour d’expérience du Pr Philippe Parola (IHU)

A tout cela, le professeur Raoult avait déjà donné des réponses et arguments, souvent par le biais de la presse. Aujourd’hui, il n’a pas souhaité parler à notre rédaction.

Mais le Pr Philippe Parola, son bras droit à l’IHU s’est exprimé ce jeudi sur CNews, précisant que l’IHU et son directeur n’avaient pas encore entendu parler de cette plainte.

READ  OM: un but, un combat, Alvaro accusé de racisme ... Le résumé du match

«Si cela est vrai, je ne sais pas s’il s’agit d’une plainte déposée par le président du Spilf avec l’accord de son conseil d’administration, et surtout on ne sait pas si cela reflète l’opinion de tous les membres infectieux de cette association, “a-t-il souligné.

L’infectiologue marseillais a également précisé que ce type d’association “est financé par les contributions des médecins mais aussi par l’industrie pharmaceutique”.

Rappelant les propos mêmes du Professeur Raoult, le Professeur Philippe Parola pense que “le Conseil de l’Ordre a d’autres projets, comme celui de défendre la liberté de prescription des médecins, en particulier des médecins généralistes”.

Une pétition en ligne en faveur de Didier Raoult

Contacté par nos soins, le Spilf a pour sa part déclaré considérer “qu’il serait prématuré de communiquer à ce sujet alors que la plainte est en cours d’enquête”.

Sur les réseaux sociaux, les débats font rage, et se nourrissent de la polémique lancée depuis le début de la crise par le professeur Raoult et de son choix d’utiliser l’hydroxychloroquine, molécule à la fois critiquée et acceptée par les études scientifiques.

Une pétition en faveur du professeur Raoult, a même été lancé en ligne ce jeudi par un médecin.

La plainte annoncée par Spilf devrait tout d’abord donner lieu à une phase de conciliation entre les parties. En cas d’échec, il appartiendra alors à la chambre disciplinaire, présidée par un magistrat, de traiter l’affaire.

READ  Comment Apple One pourrait perturber l'écosystème Android

“Dans 58% des cas, les plaintes ne donnent lieu à aucune sanction”, précise Le Figaro.

François Faure

"Fanatique de la gastronomie. Pionnier du voyage. Accro aux zombies. Passionné de bière. Fervent fauteur de troubles. Lecteur. Expert en musique."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer