Actualité à la Une

les accusations de racisme font réagir Thomas Tuchel et André Villas-Boas

Après cette publicité

“Pas de racisme”. Ces propos, Neymar les a répétés à plusieurs reprises, à l’arbitre et aux marseillais après une nouvelle dispute avec le défenseur Alvaro Gonzalez. La demi-heure de jeu était à peine dépassée alors que le climat était déjà particulièrement tendu entre les joueurs des deux équipes. Mais Alvaro a-t-il franchi la ligne? C’est ce qui assure Neymar, qui a donné une couche après la réunion en publiant un tweet offensant.

Interrogé sur le sujet lors d’une conférence de presse, l’entraîneur de l’OM André Villas-Boas a certes entendu les plaintes de Neymar sur le sujet mais il a défendu son joueur. «Neymar était un peu énervé par la situation. J’espère que cela ne noircira pas notre victoire. Je ne pense pas car Alvaro est un joueur expérimenté. Il n’y a pas de place pour le racisme dans le football. Je ne pense pas que ça l’était. Nous avons aussi Di Maria qui a craché sur notre joueur … “

Tuchel n’a rien entendu

De son côté, débarqué après AVB face aux micros, Thomas Tuchel n’a pas voulu s’attarder sur le sujet. «Il m’a dit qu’il y avait eu une insulte raciste. Mais je n’ai pas entendu sur le terrain », a-t-il dit au début seulement, avant d’être relancé plus tard sur le sujet.

«Le racisme, dans toute la société, ne peut pas exister, c’est clair. Mais honnêtement, je n’ai pas entendu une telle chose aujourd’hui. L’arbitre non plus. Pour cela, je ne peux plus répondre ». Une chose est sûre, l’affaire prendra de l’ampleur s’il est prouvé, grâce aux nombreuses caméras ou témoignages de joueurs, que le défenseur espagnol s’est permis des insultes racistes.

READ  30 Meilleur test Seche Cheveux Professionnel en 2021: après avoir recherché des options

François Faure

"Fanatique de la gastronomie. Pionnier du voyage. Accro aux zombies. Passionné de bière. Fervent fauteur de troubles. Lecteur. Expert en musique."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer