Top News

Les cyclistes et les joggeurs pourront enfin circuler sans masque à Paris et en proche banlieue

Face à la recrudescence du Covid-19, la France rend le masque obligatoire partout à Paris, alors que les États-Unis ont enregistré plus de 180000 décès. Le bilan mondial des morts, établi jeudi 27 août par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles, fait désormais état de plus de 826 000 morts depuis fin décembre. Près de 24 millions de cas ont été enregistrés au total.

Lire aussi Coronavirus: visualisez l’évolution de l’épidémie en France et dans le monde
  • En France, 21 départements en rouge, Paris complètement caché des piétons

Depuis 8h vendredi, le port d’un masque – jusqu’à présent limité aux quartiers très fréquentés de la capitale – est obligatoire en tout temps et dans toutes les rues de Paris et de la proche banlieue (Hauts-de-Seine, Seine -Saint-Denis, Val-de-Marne), sous peine d’amende de 135 euros. La mesure, annoncée jeudi par les autorités, devait initialement concerner les piétons, les cyclistes, les motocyclistes, ainsi que les amateurs de jogging ou de scooter, mais la préfecture de police de Paris a finalement décidé vendredi que les cyclistes et les joggeurs n’étaient pas soumis à cette obligation.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus: le premier retour compliqué à Jean Castex, face à la reprise de l’épidémie

Emmanuel Grégoire, premier adjoint (Parti socialiste) à la mairie de Paris, a exprimé son opposition vendredi matin sur Franceinfo : “Nous disons aux gens:” Prenez le vélo pour tenter de décongestionner les transports en commun «Et, en même temps, on leur demande de porter un masque qui est particulièrement inconfortable lors d’un effort physique», il avait argumenté. “Nous demandons de reconsidérer cette décision et de réfléchir à la question du jogging, car quiconque a fait du jogging dans sa vie sait qu’il est impossible de le faire avec un masque”, il avait continué.

READ  Un collectif de médecins appelle à siffler "la fin de la récréation" en France

La généralisation du port du masque, déjà en vigueur à Toulouse et Marseille, pourrait atteindre d’autres grandes villes du pays, où 6 111 nouveaux cas ont été détectés jeudi en vingt-quatre heures. Au total, 21 départements sont désormais placés dans la zone rouge, dont celui des Alpes-Maritimes, où se dérouleront les deux premières étapes du Tour de France – la compétition cycliste commence samedi. Le départ à Nice se déroulera donc en “Presque à huis clos”, selon une décision des autorités, et le masque sera obligatoire le long du parcours.

Lire aussi Coronavirus: dans quelles villes ou départements est-il obligatoire de porter un masque?
  • L’Allemagne et l’Espagne resserrent les restrictions

Egalement confrontée à une résurgence du Covid-19, l’Allemagne va resserrer ses restrictions, portant les amendes pour non-port de masque à au moins 50 euros et renforçant les contrôles pour s’assurer que les périodes de quarantaine sont respectées. Le pays prolongera également l’interdiction des rassemblements en plein air de plus de 50 personnes jusqu’à la fin de l’année, avec une éventuelle dérogation pour les matchs de football.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus: les grands rassemblements interdits en Allemagne jusqu’à la fin de l’année

Même si la propagation du virus dans le pays reste inférieure à celle du printemps, Berlin souligne le fait que, “Ces dernières semaines, le nombre d’infections a de nouveau augmenté” et est particulièrement préoccupé par l’importation de nouveaux cas avec des retours de vacances. “Une grande mobilité était possible pendant l’été, mais il faut maintenant être vigilant”, a prévenu la chancelière Angela Merkel.

READ  la loi très controversée "Marché intérieur" adoptée en deuxième lecture au Parlement britannique

En Espagne, les enfants devront porter le masque à tout moment à l’école à partir de 6 ans, a annoncé jeudi le gouvernement. L’objectif est que les enfants viennent en classe et ne prennent plus de cours à distance, comme ils devaient le faire à la fin de la dernière année scolaire. Au cours des 14 derniers jours, le pays a enregistré 190 nouveaux cas pour 100 000 habitants, de loin le taux le plus élevé de l’Union européenne.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Dans une Espagne traumatisée, le port du masque s’est vite imposé
  • Plus de 180000 morts de Covid-19 aux États-Unis

Le virus est le plus mortel aux États-Unis. Le pays a enregistré jeudi 180 527 décès pour 5,8 millions de cas, selon le décompte de l’Université Johns-Hopkins. En vingt-quatre heures, le Covid-19 a tué 931 personnes supplémentaires.

Cela n’a pas empêché Donald Trump de saluer son action contre Covid-19 et de prédire la prochaine éradication de la maladie, dans un discours combatif. «Nous allons produire un vaccin avant la fin de l’année, et peut-être même plus tôt! “, a promis jeudi le président américain, très critiqué pour sa procrastination à l’égard de la pandémie dont il a longtemps promis qu’elle disparaîtrait d’ici «Miracle».

Après presque six mois de fermeture, et plusieurs semaines après les grands musées européens, le Museum of Modern Art (MoMA) – célèbre musée new-yorkais – a été jeudi le premier grand musée de la Grosse Pomme à rouvrir ses portes. Pour le plus grand plaisir de ses rares visiteurs, la capacité est limitée à 100 personnes par heure.

  • En Colombie, Bogota sort de cinq mois de détention

Les résidents de Bogota, principal foyer de la pandémie de Covid-19 en Colombie, ont été autorisés à reprendre leurs activités jeudi après plus de cinq mois de confinement, malgré une circulation toujours forte du virus. Cette détente, basée sur l’usage généralisé du masque dans les espaces publics, vise avant tout à relancer les échanges dans la capitale. Des milliers de personnes ont rouvert leurs magasins ou sont retournées dans la rue pour reprendre leurs activités de vente informelles. Dans le reste du pays, l’assouplissement aura lieu à partir du 1est Septembre.

READ  Rassemblements de plus de dix personnes interdits

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Le monde avec l’AFP

François Faure

"Fanatique de la gastronomie. Pionnier du voyage. Accro aux zombies. Passionné de bière. Fervent fauteur de troubles. Lecteur. Expert en musique."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer