Monde

Les États-Unis autorisent le forage pétrolier dans la zone naturelle protégée de l’Alaska

La zone touchée, située dans le National Arctic Wildlife Refuge, mesure 70 000 kilomètres carrés, la taille de l’Irlande, et abrite des ours polaires et des caribous.

Le gouvernement de Donald Trump a approuvé, lundi 17 août, un programme ouvrant la voie au forage pétrolier et gazier dans la plus grande zone naturelle protégée des États-Unis, en Alaska, où vivent les ours polaires.

La vente des concessions pétrolières du National Arctic Wildlife Refuge pourrait commencer “de la fin de l’année”, a déclaré le ministre de l’Intérieur, David Bernhardt, le journal Wall Street (Article en anglais pour les abonnés uniquement). Le programme de forage couvre une zone côtière d’environ 70 000 kilomètres carrés, la taille de l’Irlande, le long de l’océan Arctique dans la plus grande zone naturelle protégée du pays, où vivent des ours polaires et des caribous.

le “pourrait créer des milliers de nouveaux emplois et générer des dizaines de milliards de dollars”, a affirmé David Bernhardt aux journalistes, selon le site américain La colline (article en anglais).

“L’administration Trump poursuit sa course pour liquider la dernière région sauvage de notre pays, mettant en danger les peuples autochtones et la nature emblématique qui en dépend.”, a réagi Adam Kolton, directeur de l’association de protection de l’environnement. “Nous continuerons de lutter contre cela à tous les niveaux, devant les tribunaux, au Congrès et dans les conseils d’administration.”, il ajouta.

READ  Covid-19: la stratégie de la Suède était-elle juste?

Marian Dufour

"Lecteur général. Webaholic. Passionné de médias sociaux. Subtilement charmant ninja de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer