Actualité à la Une

l’exécutif se prépare à «prendre des décisions rapides»

Emmanuel Macron, 14 décembre.

Dans le brouillard de la crise sanitaire, le début de la campagne de vaccination Covid-19 est censé représenter une lueur, pour Emmanuel Macron. Dimanche 27 décembre, des dizaines d’habitants d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) à Sevran (Seine-Saint-Denis) et à Dijon doivent se faire vacciner avec le précieux vaccin – une première en France, en mesure de dégager des perspectives positives pour l’avenir mois.

Cette campagne devrait être déployée à grande échelle dans les maisons de retraite médicalisées en janvier 2021, avant d’être progressivement étendue au grand public. “Au printemps ou en été 2021”, a assuré le ministre de la santé, Olivier Véran, à Journal du dimanche 27 décembre. Mais, à la veille des vœux présidentiels du 31 décembre, la somme des incertitudes reste importante pour le chef de l’Etat, conscient que les plans les mieux préparés peuvent être contrecarrés par le caractère imprévisible de l’épidémie. À tel point que plusieurs sources au sein de l’exécutif décrivent un “Climat anxiogène” et de “Pessimisme”. “C’est du pilotage visuel”, reconnaît un familier de Macronie.

“Nous n’interdisons rien”

Première inconnue: l’effet des vacances de Noël sur le niveau de l’épidémie, avec leur part de retrouvailles familiales et de voyages aux quatre coins du pays. Auront-ils été un catalyseur pour la circulation du virus? Emmanuel Macron, qui doit convoquer un conseil de défense de la santé en début de semaine, n’aura peut-être pas assez de recul pour le déterminer avec certitude avant son discours de jeudi soir. «Il faut cinq jours pour commencer à voir les effets. À sept jours, vous avez une tendance. Et à dix jours, vous avez une traduction à l’hôpital », se souvient un être cher. Une chose est certaine, cependant, selon le ministère de la Santé: la courbe de l’épidémie est allumée “Un plateau à un très haut niveau”.

Lisez aussi: Covid-19, stratégie vaccinale, relance de l’économie … La majorité se projette dans les enjeux sanitaires de 2021

Le nombre de nouveaux cas détectés reste en vigueur à près de 15 000 par jour. Un chiffre bien supérieur à l’objectif du plafond de 5 000 cas quotidiens fixé par Emmanuel Macron fin novembre. “C’est inquiétant”, nous sommes d’accord sur l’avenue de Ségur, tout en veillant à ce qu’il n’y ait “Pas d’épidémie”. Le nombre de personnes dans les unités de soins intensifs des hôpitaux – un chiffre particulièrement scruté par l’exécutif – reste pour le moment stable.

READ  30 Meilleur test Pointeur Laser Powerpoint en 2021: après avoir recherché des options

Vous avez 59,21% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Alveré Paquet

"Fier zombieaholic. Communicateur amateur. Gamer. Troublemaker. Amateur de musique indépendant."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer