Actualité à la Une

Ligue des champions: l’OM sans Payet et Benedetto contre Manchester City?

Les mauvaises langues diront qu’évoluer sans 9 ou avec Dario Benedetto, pour le moment, c’est pareil. Mais l’OM a déjà tenté un système sans avant-centre professionnel et pas n’importe où, au Parc des Princes face au PSG (1-0, 13 septembre).

Avec l’Argentin sur le banc au coup d’envoi, l’affaire n’avait pas trop mal tourné, contre une équipe du même calibre que Manchester City, et il est certain qu’André Villas-Boas, qui n’avait pas encore pris de décision sur Lundi, y réfléchira lors de la nomination des onze titulaires qui entreront sur la pelouse de l’Orange-Vélodrome ce mardi soir en Ligue des champions.

Cuisance dans un 4-4-2 ou Radonjic dans un 4-3-3?

“Il a besoin de moi pour le soutenir, a déclaré lundi “AVB” à propos de son meilleur attaquant, 0 but cette saison. Il a vécu des moments comme celui-là à Boca Juniors. C’est à moi de l’aider à trouver ce premier objectif. Ensuite, il peut continuer. “ Évoluer sans avant-centre est une option sur laquelle il a travaillé. Rien n’était encore décidé, lundi soir. Sauf peut-être la présence de Dimitri Payet sur le banc.

Le Réunionnais, qui, après avoir rattrapé le Covid-19, a été suspendu pour deux matches en L1, n’a pas de jus pour le moment, c’est sûr. Mais sa non-titularisation serait toujours une énorme surprise. Car il reste capable d’influencer une rencontre, comme au Parc, sur un coup de pied arrêté, ou à Lyon (1-1, 4 octobre), sur une inspiration.

Si Villas-Boas revient sur un 4-3-3 plus traditionnel, le second départ cette saison pour Nemanja Radonjic n’est pas impossible, “AVB” voulant ramener de la vitesse sur les blocs. En tout cas, le technicien portugais a demandé à ses hommes en priorité de bien défendre, avec des lignes compactes.

Au milieu, Pape Gueye sort de deux matches sérieux et il pourrait être renouvelé au détriment de Morgan Sanson. Derrière, il ne devrait y avoir aucune surprise, à moins que Villas-Boas ne passe sur le fil pour une défense à cinq. Cette option a également été travaillée et il ne lui a pas échappé que Guardiola n’ait pas pu y répondre lors de ses deux dernières défaites en compétition, contre Lyon en C1 (1-3, 15 août) ou contre Leicester en Premier League ( 2-5, 27 septembre).

Alveré Paquet

"Fier zombieaholic. Communicateur amateur. Gamer. Troublemaker. Amateur de musique indépendant."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer