Actualité à la Une

Neymar, une nouvelle expertise coule Alvaro!

La situation est compliquée pour Alvaro Gonzalez. Les images exploitées par la télévision brésilienne ce week-end soutiennent les accusations de Neymar, selon qui le défenseur espagnol aurait proféré des insultes racistes lors du Clasico.

La menace devient plus claire pour Image de balise Alvaro Gonzalez, accusé par Neymar pour avoir proféré des insultes racistes lors de l’affrontement entre les PSG et leOlympique de Marseille, dimanche dernier. La LFP avait en effet annoncé, mercredi, avoir placé le dossier en instruction et être en attente des éléments. ” Nous devons disposer d’éléments tangibles sur lesquels la commission doit enquêter. La Ligue a déjà pris ses responsabilités et le fera à nouveau, avait ainsi confié à Sébastien Deneux, président de la Commission. L’ouverture d’une consigne, elle permet de prendre du temps avec des éléments qui seront disséqués et qui seront soumis à chacun des deux clubs et aux joueurs pour faire la lumière.»

Neymar, le PSG a les images qui accablent Alvaro

Jusqu’à ce week-end, les éléments n’étaient guère éclairants. Ils ont plaidé au moins la cause du défenseur espagnol puisqu’aucune séquence n’est venue étayer les accusations de Neymar. Téléfoot a affirmé n’avoir trouvé aucune image compromettante pour l’Espagnol, BeIN Sports Mena a affirmé avoir trouvé un angle plus explicite mais la séquence de diffusion était plutôt sujette à interprétation et les experts en lecture labiale ont confirmé qu’ils n’avaient pas repéré d’insulte raciste.

Il ne fait aucun doute que le message est clair

Ce fut notamment le cas de Francisco Miguel Mendoza Vela, expert au centre d’attention personnalisée en psychologie et éducation (Cappe) à Madrid, qui avait assuré le Parisien, vendredi, de n’avoir rien détecté. Mais dimanche, trois spécialistes brésiliens désignés par Globo ont étudié d’autres images et les trois hommes sont unanimes: Alvaro Gonzalez a bien utilisé le terme “Mono”, c’est-à-dire singe, au milieu des insultes proférées dans le 37e minute.

READ  Britney Spears ne veut plus être sous la tutelle de son père

Un résultat confirmé par Francisco Miguel Mendoza Vela, à nouveau demandé par Le parisien. Et en le croyant, nul doute maintenant que le défenseur de l’OM a prononcé correctement les mots Merde de singe, est “Monkey shit”. “Il n’y a aucun doute, le message est clair”, a-t-il confié. Les éléments attendus par la Commission ne semblent pas laisser beaucoup de place au doute …

Lisez aussi:
Les experts brésiliens sont d’accord avec Neymar

L’expertise qui anime Neymar (et semble effacer Alvaro)
Di Maria, des images qui en disent long

Alveré Paquet

"Fier zombieaholic. Communicateur amateur. Gamer. Troublemaker. Amateur de musique indépendant."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer