Actualité à la Une

propositions de Valérie Pécresse

Dans une interview avec Parisien publié le samedi 24 octobre, la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse est revenue à la “Augmentation alarmante de l’insécurité à Paris et dans toute l’Île-de-France”. Les citations quotidiennes en particulier l’augmentation en juillet, août et septembre (par rapport aux mêmes mois en 2019) de 2,4% des vols avec violence non armée. Et souligne que les transports publics sont particulièrement touchés.

«Les Ile-de-France sont plus souvent agressés, dans la rue, dans les transports, à domicile. […] Nous devons mettre les moyens pour y faire face “, insiste Valérie Pécresse. «La région soutient les équipements de police municipale et la vidéo-protection sur toute l’Île-de-France. Nous avons installé la vidéo protection partout dans les transports publics, nous avons financé le recrutement d’un millier d’agents supplémentaires sur le réseau de transport.»

La reconnaissance faciale

Le fondateur et président du parti Soyons Libres propose plusieurs pistes pour lutter contre l’insécurité dans les transports: responsabiliser les agents de sécurité et les contrôleurs routiers. “Vérifier l’identité des contrevenants dans les transports”, “Renforcer les prérogatives des agents de sécurité privés afin qu’ils puissent sortir les délinquants du réseau de transport”, “Interdire les réseaux de transport aux récidivistes”

Autre proposition: l’utilisation de la reconnaissance faciale. «Nous courons un risque terroriste très élevé, mais nous n’avons aucun moyen d’utiliser l’intelligence artificielle pour les repérer alors que nous avons désormais des caméras partout. N’attendez pas un drame pour agir! Je demande à l’État de créer immédiatement un comité d’éthique pour trouver un juste équilibre entre l’impératif de sécurisation des réseaux de transport et la préservation des libertés», Lance Valérie Pécresse.

READ  Reconfinement, couvre-feu prolongé? "Il faut s'attendre à des décisions difficiles" en France

Pécresse «craint» de reculer

Le président régional en profite pour appeler à une accélération de la mise en place d’un “Police municipale armée” à Paris. «Pour moi, la police municipale est la vraie police locale. Aujourd’hui, la délinquance dans le nord et l’est de Paris est de plus en plus violente. “

Dans cet entretien, Valérie Pécresse déclare également “redouter” reconditionnement possible, rappelant que “L’Île-de-France est la région la plus touchée par l’épidémie”. «Malheureusement, je vois l’hôpital de plus en plus débordé. Mais, je voudrais, au maximum de ce que les conditions sanitaires le permettent, que nous maintenions l’activité, car la crise sociale qui va suivre sera dramatique », estime la cinquantaine.

A voir aussi – Insécurité: un plan efficace? (09/07/2020)

Alveré Paquet

"Fier zombieaholic. Communicateur amateur. Gamer. Troublemaker. Amateur de musique indépendant."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer