Actualité à la Une

Un cargo de bétail fait naufrage en mer de Chine orientale, 40 marins disparus

Les garde-côtes japonais ont poursuivi leurs recherches en mer de Chine orientale, vendredi 4 septembre, pour tenter de retrouver des survivants d’un navire à bestiaux qui a coulé la veille avec 43 membres d’équipage.

le Golfe-Bétail 1, qui transportait 5 800 vaches, a été capturé par une mer agitée en raison d’un typhon lorsqu’il a lancé un appel de détresse dans la nuit de mardi à mercredi, à environ 185 kilomètres de l’île d’Amami Oshima (sud-ouest du Japon). Son équipage était composé de 39 Philippins, deux Néo-Zélandais et deux Australiens. Au départ de la Nouvelle-Zélande, le navire se dirigeait vers un port chinois.

Un homme a été sauvé en toute sécurité jeudi, un officier de navire philippin de 45 ans qui flottait dans une mer agitée, portant simplement un gilet de sauvetage orange. ” Un peu d’eau “, avait d’abord interrogé ce survivant dans une vidéo de son sauvetage fournie par les garde-côtes japonais. “Merci, merci beaucoup. Je suis le seul? Personne d’autre?”, a-t-il immédiatement ajouté.

Vendredi, les garde-côtes japonais ont annoncé avoir retrouvé un autre homme, inconscient, “à la dérive”. Ils n’ont pas dit si l’homme était vivant ou non. Plus de 40 marins de Golfe-Bétail 1 sont toujours portés disparus.

Les exportations de bovins vivants suspendues

Les recherches se sont poursuivies vendredi avec quatre bateaux des garde-côtes japonais, un avion du ministère de la Défense japonais et des plongeurs spécialisés dans les opérations de sauvetage. Un bateau pneumatique a été repéré par avion mercredi, sans avoir pu être amarré. La garde côtière a déclaré vendredi avoir également trouvé un gilet de sauvetage isolé en mer, ainsi qu’une vache morte à la dérive.

READ  EN DIRECT - Attentats de janvier 2015: audience suspendue, reprise prévue jeudi à 9h30

Selon un rapport de 2019 des autorités australiennes, le même navire avait déjà subi un dommage moteur l’année dernière qui l’a paralysé en mer pendant vingt-cinq heures.

Le ministère néo-zélandais des industries primaires a déclaré jeudi qu’il suspendait temporairement les exportations de bovins vivants, ajoutant “Je veux comprendre ce qui s’est passé” avec le Golfe-Bétail 1.

Le monde avec l’AFP

François Faure

"Fanatique de la gastronomie. Pionnier du voyage. Accro aux zombies. Passionné de bière. Fervent fauteur de troubles. Lecteur. Expert en musique."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer