Economy

Wall Street accueille des indicateurs rassurants avec des records


WALL STREET SE TERMINE SUR LA HAUSSE

(Reuters) – La Bourse de New York a terminé plus haut vendredi et le Nasdaq a établi un autre record, Wall Street saluant des indicateurs jugés rassurants sur la reprise de l’économie après le choc du coronavirus alors qu’Apple continuait de monter en flèche.

L’indice Dow Jones a gagné 190,6 points, soit 0,69%, à 27 930,33.

Le plus grand Standard & Poor’s 500 a gagné 11,65 points, ou 0,34%, à 3 397,16, un nouveau sommet de clôture.

Le Nasdaq Composite a progressé de 46,85 points, soit 0,42%, à 11311,80, encore un record.

La croissance de l’activité du secteur privé aux Etats-Unis est revenue à son niveau de début 2019 en août grâce à une reprise des nouvelles commandes dans l’industrie et les services, selon les premiers résultats d’enquêtes mensuelles des directeurs d’achats (PMI) de l’IHS Institut Markit.

Dans le même temps, les ventes de maisons ont atteint un niveau record en juillet et sont à un taux annualisé, leur plus haut niveau depuis près de 14 ans, selon les statistiques de la National Association of Realtors (NAR), la principale fédération d’agents immobiliers du pays. .

Ces chiffres meilleurs que prévu ont été bien accueillis sur les marchés financiers après une série d’indicateurs mitigés ces derniers jours, avec entre autres des inscriptions au chômage en hausse, à plus d’un million la semaine dernière.

“Il n’est pas surprenant de voir un rebond dans l’industrie manufacturière alors que l’économie a commencé à rouvrir, bien que certaines parties du pays aient reculé après la réouverture”, a déclaré Lindsey Bell, responsable de la stratégie d’investissement chez Ally Invest. “C’est un signal encourageant et il soutient la récente hausse des marchés.”

READ  Des centaines d'invendus de Carrefour découverts dans une forêt

La semaine qui se termine aura en effet été marquée par les nouveaux records successifs du Nasdaq et par le plus haut historique atteint mardi par le S & P-500, le premier depuis février, grâce en partie à la progression de grands titres technologiques comme Apple , Amazon ou Tesla.

Sur l’ensemble de la semaine, le Dow a calé mais le S & P-500 a augmenté de 0,72% et le Nasdaq de 2,65%.

VALEURS

Apple, en hausse pour la quatrième journée consécutive, a gagné 5,15%, portant sa performance hebdomadaire à 8,24% et dépassant 2,1 billions de dollars de capitalisation.

De son côté, Tesla s’est vu attribuer 2,41% pour finir à 2049,98 dollars après avoir franchi le seuil symbolique de 2000 dollars jeudi.

Parmi les autres gains de la journée, le fabricant de machines agricoles Deere & Co a gagné 4,4% après avoir révisé à la hausse ses prévisions de bénéfices annuels.

Selon le dernier décompte de Refinitiv, 81,7% des entreprises du S & P-500 qui ont publié leurs résultats trimestriels ont dépassé les attentes, qui avaient certes été fortement révisées à la baisse au fil des semaines. Par rapport au deuxième trimestre de 2019, les bénéfices de l’indice ont reculé de 30,6%.

(Marc Angrand, avec Noel Randewich à New York)

Yseult Sauveterre

"Fier lecteur. Troublemaker. Gamer. Organisateur. Créateur total. Fanatique de bière."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer