entertainment

Adèle Exarchopoulos est ravie d’aborder la comédie avec “Mandibules”, le dernier film déjanté de Quentin Dupieux

Dans “Mandibules” de Quentin Dupieux, présenté à Venise, Adèle Exarchopoulos est une jeune femme atteinte d’un trouble du langage qui ne peut parler sans crier. Elle est ravie d’aborder la comédie avec ce film.

Adèle Exarchopoulos, propulsée en 2013 par La Vie d’Adèle, confie son plaisir d’aborder la comédie, terrain de jeu qu’elle juge “extrême”, dans Mandibules, Le nouvel opus humoristique de Quentin Dupieux présenté à la Mostra de Venise.

“On dirait que je ne veux pas faire de comédies, faire rire les gens, mais en fait, oui, oui! J’ai toujours voulu le faire!”, dit l’actrice de 26 ans, à l’affiche de cette comédie présentée hors compétition à Venise et dont la sortie est prévue le 2 décembre en France.

Face à David Marsais et Grégoire Ludig (le duo Palmashow TV), deux perdants qui tentent de dresser une mouche géante, Adèle Exarchopoulos incarne une jeune femme souffrant d’un trouble du langage qui l’empêche de parler sans crier. «Je sais que les gens pensent que je ne fais que chuchoter dans les films d’auteur, mais pour moi (la comédie) c’est la base du cinéma. C’est un terrain de jeu extrême et immense. Je les admire. Les acteurs qui ont de la composition, je pense que la clé est le travail , mais que c’est là-dedans, dans la vraie vie, que nous nous épanouissons “, explique-t-elle à l’AFP.

“Je ne veux pas appartenir à une forme de cinéma”, ajoute celle qui a été Palme d’Or et meilleure perspective féminine avec La vie d’Adele par Abdellatif Kechiche: “Je demande seulement ça, de me réinventer”. Et quoi de mieux que de tourner avec un adepte de l’absurde comme Quentin Dupieux, capable de raconter les aventures d’un pneu (Caoutchouc) ou pour filmer Jean Dujardin obsédé par le cuir (Le Daim)? “Je connaissais son cinéma, tant dans sa profondeur que dans son absurdité”, elle explique.

READ  L'acteur Chris Evans diffuse accidentellement une photo de son pénis

Figure inclassable, avec également une carrière de musicien de la French Touch (Mr Oizo), Quentin Dupieux a tourné, à 46 ans, plusieurs films aux Etats-Unis, fait rire avec Eric et Ramzy ou manié l’humour noir en Au bureau !, avec Benoît Poelvoorde.

Mandibules cède à nouveau au fantasque, avec sa mouche géante retrouvée dans le coffre d’une voiture volée. Suit un road trip dans des paysages aux faux airs du Far West. Puis la rencontre, dans une villa de la Côte d’Azur, avec un groupe de jeunes aisés, dont India Hair, le chanteur Roméo Elvis …

Au-delà des gags et des “gadgets”, “c’est aussi un film sur l’amitié et un film social sur des gens qu’on n’écoute pas parce qu’ils n’ont pas les codes pour parler”, souligne Adèle Exarchopoulos. “J’avais toujours fantasmé (sur le plateau) de comédies”, en me disant qu’ils “doit avoir tellement ri”, remarque l’actrice, citant des films comme Ace Ventura, avec Jim Carrey, ceux du duo Toledano-Nakache ou de la série Seinfeld et Copains.

Avec Quentin Dupieux, à “la première prise, je me suis dit ‘mais qu’est-ce que je fais ici! Ça va être la fin de ma carrière!'”, elle rit. “En fait, je me suis éclaté! (…) C’était totalement amusant et en même temps extrêmement exigeant.”

Jouer le rôle d’une jeune femme handicapée dans une comédie était “un risque énorme” pour Adèle Exarchopoulos à faire “quelque chose de” trop “ou de merde”, selon le directeur. “J’avais peur parce que je n’avais jamais fait quelque chose avec autant de composition physique”, confirme l’actrice. Mais “moi, j’aime quand ce n’est pas complaisant, quand ce n’est pas dans la séduction, quand il n’y a pas de demi-mesure … Après, je comprends bien qu’il y a des gens que ça ne fait pas rire”.

Alveré Paquet

"Fier zombieaholic. Communicateur amateur. Gamer. Troublemaker. Amateur de musique indépendant."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer