divertissement

Mort d’Ivry Gitlis, violoniste virtuose et figure forte du monde classique

Invité régulier de Grand échiquier, promoteur de l’éclectisme musical, ambassadeur de l’Unesco, l’artiste, décédé à l’âge de 98 ans, était un technicien reconnu de l’archet.

Violoniste virtuose de renommée mondiale, aimant partager sa passion avec le grand public, Ivry Gitlis est décédé jeudi à l’âge de 98 ans à Paris, a déclaré sa famille à l’AFP. La mort de ce musicien qui a joué dans les salles les plus prestigieuses et avec les plus grands orchestres est survenue jeudi matin, a déclaré l’un de ses quatre enfants, David Gitlis.

Ambassadeur de bonne volonté de l’Unesco, cet Israélien résidant en France avait une place particulière dans le monde de la musique classique: réputé pour ses interprétations parfois atypiques du répertoire, il était aussi à l’aise dans le jazz ou la musique tzigane. . Premier artiste israélien à se produire en URSS (en 1955), fondateur de nombreux festivals (à Vence, Menton, Saint-André-de-Cubzac…), il était aussi un ardent défenseur du processus de paix israélo-palestinien.

Cheveux blancs touffus et yeux bleus perçants, personnalité charismatique, fantasque, farouche et narcissique, Ivry Gitlis jouait généralement, immobile et les yeux fermés. Son violon: un Stradivarius de 1713 acquis en 1964. C’était un artiste populaire, volontiers présent à la télévision à la fin du XXe siècle. Il était l’un des invités préférés de l’émission culte de Jacques Chancel «Le Grand Échiquier».

READ  Monster Hunter - Le film dévoile son premier trailer explosif - Actualités

Rolande Desroches

"Travelaholic. Passionné de bacon d'une humilité exaspérante. Gamer. Tombe beaucoup. Étudiant. Praticien de l'alimentation. Amoureux de la bière."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer