Monde

Affrontements à Naples entre la police et des centaines de jeunes opposés au couvre-feu

Coronavirus: des affrontements éclatent à Naples entre des policiers et des manifestants anti-couvre-feu – 20 minutes

Des affrontements ont opposé la police à des centaines de manifestants à Naples vendredi soir pour protester contre le couvre-feu nocturne et la menace d’un nouveau confinement pour enrayer l’épidémie de contamination par le coronavirus.

Vers 23 heures, au début du couvre-feu qui court tous les soirs jusqu’à 5 heures du matin en Campanie, dans la région de Naples, plusieurs centaines de personnes, souvent jeunes, ont allumé des bombes fumigènes, ont incendié des poubelles et lancé des projectiles sur la police. la lutte antiémeute déployée dans le centre-ville.

Peur des conséquences économiques

Des appels avaient été lancés sur les réseaux sociaux pour contester le couvre-feu décrété à partir de vendredi soir en Campanie, et également en vigueur dans le Latium, la région de Rome, et en Lombardie, la région de Milan (nord).

“Si vous fermez, vous payez”, pourrait-on lire sur des pancartes de fortune brandies par des manifestants inquiets des conséquences économiques du couvre-feu et d’un nouvel enfermement que le président de la région de Naples, Vincenzo De Luca, a annoncé vouloir imposer au plus vite que possible. “Nous sommes au bord de la tragédie, nous avons besoin d’un confinement national », s’inquiète Vincenzo De Luca alors que l’Italie a enregistré près de 20 000 nouveaux cas positifs pour Covid-19 au cours des dernières 24 heures, dont 2 300 en Campanie.

Un recentrage effrayant

Si les scientifiques et les gouverneurs régionaux le pressent de prendre des mesures urgentes, le Premier ministre Giuseppe Conte s’oppose actuellement à un nouvel endiguement généralisé.

L’Italie, que l’endiguement printanier a précipité dans sa pire récession économique d’après-guerre, a enregistré près de 500 000 cas positifs depuis le début de la pandémie, dont 37 059 décès, selon les chiffres du ministère de la Santé publiés vendredi.

READ  La France prête à "accueillir une centaine de migrants" de Lesbos

François Faure

"Fanatique de la gastronomie. Pionnier du voyage. Accro aux zombies. Passionné de bière. Fervent fauteur de troubles. Lecteur. Expert en musique."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer