divertissement

De sa prison, le champion des «12 coups de midi» Christian Quesada sort de son silence et accuse les médias de lynchage, calomnie et insultes

Producteur de deux documentaires sur la descente aux enfers de Christian Quesada, le champion des «12 coups de midi», Guillaume Genton a révélé hier soir avoir reçu une longue lettre de l’ex-candidat aujourd’hui en prison.

L’ancienne star du jeu télévisé Christian Quesada a été condamnée en avril dernier à trois ans de prison par le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse, pour corruption de mineurs et détention et diffusion d’images pédopornographiques. Son procès s’est déroulé à huis clos et par vidéoconférence en raison de la détention médicale.

Outre les trois ans d’emprisonnement, avec maintien en détention, l’homme de 55 ans reçoit cinq ans de suivi socio-judiciaire – avec 3 ans d’emprisonnement en cas de non-respect – une inscription au dossier des auteurs des délits sexuels (FIJAIS) et 2 000 euros de dommages et intérêts pour l’association des parties civiles, Fondation pour l’Enfance.

En exclusivité sur le tournage de “Touche pas à mon poste, Guillaume Genton a lu plusieurs passages de la lettre de Christian Quesada:

“Pensez-vous que je vais consacrer du temps à quelqu’un qui travaille pour une chaîne où, depuis 15 mois, vous n’avez jamais cessé de gérer le lynchage médiatique, les insultes, la diffamation pure et simple, et pire, la calomnie, au mépris de la présomption plus élémentaire d’innocence …

Je vous rappelle que les faits pour lesquels j’ai été arrêtée sont certes graves, condamnables et donc condamnés, mais cela reste des délits punissables par le système correctionnel, qui, par aveuglement haineux, motivé par une course au buzz, se sont transformés en processus cathodique plus virulente que pour Fourniret, Lelandais ou Abdeslam “(…)

READ  Alexandra Lamy victime d'un torrent d'insultes vis-à-vis de son ex Jean Dujardin

Cependant, vous remercierez votre patron (Cyril Hanouna) pour cette phrase de collectionneur à propos de Michel Cymes: «Je suis contre le harcèlement médiatique». NON MAIS LOL QUOI “. (…)

Comment pouvons-nous tolérer cela sur votre plateau, et par conséquent tolérer que certains de vos collègues réclament la peine de mort ou 20 ans d’emprisonnement criminel sans que personne n’intervienne à aucun moment pour ramener ces incroyables divagations à leur sens. “

Rolande Desroches

"Travelaholic. Passionné de bacon d'une humilité exaspérante. Gamer. Tombe beaucoup. Étudiant. Praticien de l'alimentation. Amoureux de la bière."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer