Economy

Des centaines d’invendus de Carrefour découverts dans une forêt

Des centaines de produits Carrefour périmés ont été retrouvés dans la forêt de Mormal au Nord. Il y aurait l’équivalent de deux camionnettes de tapenades, surgelés, champignons, sandwichs, glaces ou encore pâtes réparties sur trois sites différents, rapporte France Bleu Nord.

Alertée par un marcheur le 17 août, l’Association Mormal Forêt Agir a déposé une plainte mercredi auprès de la gendarmerie de la commune de Landercies. “Nous ne laisserons pas cet énième acte de vandalisme sans suite, nous déposerons aujourd’hui une plainte auprès de la gendarmerie, nos statuts nous autorisent à le faire. Il y a suffisamment de codes de traçabilité pour espérer qu’une enquête puisse remonter à la source», Explique l’association en un communiqué de presse publié sur sa page Facebook Mardi fin d’après-midi.

Sur Twitter, la députée LaRem du 12e arrondissement du Nord, Anne-Laure Cattelot a décrit cet acte comme “abominableEt a promis que les auteurs seraient arrêtés et condamnés par la justice.

Carrefour enquête

Sollicité via les réseaux sociaux par Benoît Tomsen, le président de Mormal Forêt Agir, Carrefour a annoncé l’ouverture d’une enquête interne. “C’est totalement inacceptable. Cela va à l’encontre de nos engagements et de nos pratiques. Je viens de déclencher l’alerte en interne», A répondu le community manager de l’entreprise.

Contacté par Le Figaro, Carrefour a confirmé qu’une enquête interne était en cours, sans plus de détails pour le moment. Si le distributeur n’exclut pas que ces denrées puissent provenir directement de l’un de ses magasins de la région – trois d’entre eux sont situés à moins de 5 kilomètres de la forêt de Mormal – il n’exclut pas non plus la piste associative. Un membre malhonnête d’une association liée au programme de dons de la marque aurait en effet pu disposer d’une cargaison devenue ainsi encombrante. Car en vertu de la loi anti-gaspillage adoptée en 2016, il est interdit aux distributeurs alimentaires de rendre impropres à la consommation les invendus à la consommation qui sont encore consommables, et au contraire obligés de proposer une convention de don à des associations pour la valorisation de ces produits. invendu.

READ  Le président du Medef appelle à laisser la "flexibilité" aux entreprises sur les masques

Quoi qu’il en soit, les auteurs de ce gisement sauvage devraient bientôt être identifiés. Dans un deuxième message posté sur Facebook mercredi, Mormal Forêt Agir indique avoir transmis les codes barres des articles pour permettre de retracer leur origine. “Nous avons transmis tous les codes à barres et autres indications sur les étuis et articles. Carrefour mène une enquête interne pour retracer les marchandises. Cela devrait avancer assez rapidement, nous avons mis les responsables de l’enseigne en contact avec les gendarmes ce matin. Le lien est établi.” À suivre.

Yseult Sauveterre

"Fier lecteur. Troublemaker. Gamer. Organisateur. Créateur total. Fanatique de bière."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer