entertainment

Jean-Pierre Pernaut arrête les 13 Heures de TF1: dans les coulisses d’un départ

Ce n’est pas qu’une simple page qui se tourne vers TF1. C’est un vrai tremblement de terre. Ce mardi matin, dans une vidéo publiée sur son compte Twitter, Jean-Pierre Pernaut a annoncé qu’il quitterait les 13 Heures juste avant les vacances de Noël, confirmant une information publiée quelques minutes plus tôt par Le Figaro. Jean-Pierre Pernaut et le journal de mi-journée, c’est une longue histoire d’amour qui a commencé le 22 février 1988. Ce jour-là, il succède à Yves Mourousi et Marie-Laure Augry.

Trente-deux ans plus tard, «JPP» est toujours là, au point d’être devenu le doyen des salariés du groupe TF1. Quand il a eu 70 ans le 8 avril, il est devenu le vétéran du JT. Et le seigneur du public avec ses six millions de téléspectateurs quotidiens contre 3,2 millions pour l’édition concurrente de France 2. Et le présentateur le plus populaire du petit écran. En juin dernier, il devançait Stéphane Bern, Nagui, Jean-Luc Reichmann et Michel Cymès, dans un sondage TV Magazine. Quelque chose pour vous rendre incassable.

«Réalisez, un tiers de siècle de passion, de fierté aussi! Mais j’ai décidé de changer de rythme et de passer le flambeau du journal à la fin de cette année », expliquait sobrement l’animateur dans une vidéo, où il précise qu’il reste à TF 1. Jean-Pierre Pernaut garde également les contrôleurs de les opérations spéciales “SOS Villages” ou “Les Plus Beaux Marchés” et pourraient participer au défilé du 14 juillet. Il lancera également un nouvel événement sur la chaîne d’information LCI. Il n’y a donc aucun ennui avec le One.

READ  La chanteuse Christiane Éda-Pierre est décédée

Ce départ est son choix. Une décision habilement mûrie cet été, après des mois de discussions sur son avenir cathodique avec la direction de TF1. Ces négociations discrètes ont commencé “bien avant le Covid”, assure-t-on à TF1.

Une annonce qui a pris tout le monde au dépourvu

Pour les fans de son actualité, ce départ est une énorme surprise. Un choc pour les journalistes de l’Un, à qui Jean-Pierre Pernaut a partagé la mauvaise nouvelle un peu plus tôt dans la matinée. La rédaction des 13 Heures a été la première à être informée, tout comme le réseau des correspondants en région. «Personne n’imaginait qu’il arrêterait à la fin de l’année. C’est inattendu, bien sûr », souffle un visage de la chaîne qui s’étonne que rien n’ait coulé ces derniers jours.

Chez TF1, tout s’est accéléré en moins de 24 heures. Le départ de Pernaut a été définitivement enregistré lundi, entre l’intéressé et Thierry Thuillier, directeur de l’information du groupe. Mardi matin, lors de la conférence éditoriale de 10 heures, ce dernier a admis ne pas avoir prévu une annonce aussi rapide. Cela explique pourquoi son remplaçant n’a pas encore été choisi.

«Je n’avais pas prévu un calendrier aussi court. Il faudra accélérer le tempo pour désigner un successeur. Nous entrerons dans des jours plus ou moins longs de spéculation. Je veillerai à ce que vous soyez le premier informé. Jean-Pierre continuera à nous conseiller. Il sera le garant des futures 13 Heures. Quoi qu’il arrive, la culture des 13 Heures doit être préservée. Nous n’allons pas faire un 20 Heures à midi », a déclaré Thierry Thuillier à ses équipes.

READ  Agathe Auproux enlève COMPLÈTEMENT le TOP, on voit tout, elle n'a pas froid aux yeux

“Une humeur à damier pendant quelques mois”

Après l’étonnement, plusieurs journalistes de la rédaction de TF 1 se souviennent de signes avant-coureurs qui auraient dû mettre la puce dans leurs oreilles. «Jean-Pierre était d’humeur à damier depuis quelques mois: il était très motivé certains jours et d’autres fois il en avait marre. Depuis son retour à l’école, il est revenu de mauvaise humeur, déprimé. Selon ses équipes, il faut le prendre avec un grain de sel. Cet été, Jean-Pierre a vu que l’audience de Jacques Legros était très bonne: peut-être s’est-il rendu compte qu’il n’était pas irremplaçable », explique un proche.

VIDÉO. Jean-Pierre Pernaut: “J’ai décidé de passer le flambeau”

Ces dernières années, Jean-Pierre Pernaut n’a pas voulu entendre parler de retraite. «Je n’ai jamais imaginé l’après-TF1. Je me sens bien ici, on s’amuse, on s’amuse », nous confiait-il en février 2018. Mais en deux ans, tout a changé. À l’été 2018, les médecins lui ont diagnostiqué un cancer de la prostate. Le présentateur décide de ne rien cacher au public. Après une opération, il est absent du journal pendant sept semaines, le temps de sa convalescence.

“Il ne voulait pas que l’année soit trop longue”

Printemps 2020, le Covid-19 se propage en France de manière inquiétante. Même s’il se sent en forme, Jean-Pierre Pernaut, 70 ans, sait qu’il fait partie des populations à risque. Son cancer est toujours derrière sa tête. Il décide de céder sa chaise à son farceur Jacques Legros pendant toute la durée de l’accouchement, et de présenter la fin de son agenda, depuis sa maison des Yvelines.

READ  Rocks, La Daronne, Adolescentes ... Films à voir ou à éviter cette semaine

«Le confinement a été un accélérateur. Il s’est rendu compte que c’était aussi bon d’être à la maison », a déclaré sa femme, Nathalie Marquay, sur CNEWS. «Il a hésité. C’est son bébé, les 13 Heures, c’est comme si on lui parlait de retraite, alors qu’il a encore plein de choses à montrer. Lever le pied est totalement inimaginable pour lui », a-t-elle ajouté.

Un de ses amis confirme: «Son cancer lui a fait des ravages physiquement. Et psychologiquement, il a radicalement changé sa façon de voir la vie. Il a compris qu’il était vieux et qu’il voulait profiter de sa famille » (NDLR: il a quatre enfants dont deux adolescents, Lou 17 ans et Tom 16 ans). «Il ne voulait pas faire l’année trop longtemps et se faire virer comme Claire Chazal, conclut un proche. Il reste maître de sa carrière et sécurise de nouvelles rencontres à l’antenne. “

Alveré Paquet

"Fier zombieaholic. Communicateur amateur. Gamer. Troublemaker. Amateur de musique indépendant."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer