Économie

La pénalité de poids entrera en vigueur en 2022, voici les règles

L’établissement de malus le poids est digne d’un feuilleton, avec son lot de rebondissements, de rumeurs … Le gouvernement met enfin les choses en ordre avec la publication de l’amendement dédié au projet de loi de finances 2021. Puisqu’il s’agit d’un amendement qui reste à discuter, cela reste un projet qui peut encore évoluer et réserver des surprises!

Quand?

Mais l’amendement donne déjà des informations importantes: s’il s’agit de la loi de finances 2021, l’entrée en vigueur de la taxe serait le 1er janvier 2022, et non 2021 comme nous l’avions imaginé depuis l’introduction de cette seconde sanction a été confirmé.

Qui ?

Cependant, le poids de départ n’est plus une surprise: il sera de 1800 kg. La pénalité de poids fonctionnera comme la pénalité de CO2. Il s’appliquera ainsi lors de la première immatriculation des véhicules particuliers en France et lors de la transformation d’un véhicule utilitaire en véhicule de tourisme. Les véhicules d’occasion importés seront également concernés, toujours avec une règle calquée sur la pénalité CO2: application du barème de l’année de première immatriculation avec une réduction de 10% par an démarré pour les véhicules de plus de six mois.

Quelles exemptions?

Des exemptions et des réductions seront prévues. Les véhicules électriques, les véhicules hybrides rechargeables avec une autonomie électrique suffisante (50 km) et les véhicules à hydrogène seront notamment épargnés. Il existe également des véhicules accessibles en fauteuil roulant et des véhicules acquis par une personne titulaire de la carte d’inclusion mobilité.

Pour les familles nombreuses, avec au moins trois enfants à charge, une allocation de 200 kg par enfant sera appliquée à un véhicule d’au moins 5 places. Lorsque le véhicule est acquis par une entreprise ou une personne morale autre qu’une entreprise et dispose d’au moins huit sièges, 400 kg seront déduits.

READ  La dette publique française désormais estimée à 119,8% du PIB en 2020

Combien ?

La taxe sera de 10 € pour chaque kilo supplémentaire. Et cette pénalité de poids s’ajoutera à la pénalité CO2. Le gouvernement annonce cependant la mise en place d’un plafond garantissant que la combinaison de la pénalité CO2 et de la nouvelle taxe n’excède pas le montant maximum de la pénalité CO2 (soit 40 000 € en 2022 et 50 000 € en 2023).

Yseult Sauveterre

"Fier lecteur. Troublemaker. Gamer. Organisateur. Créateur total. Fanatique de bière."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer