Actualité à la Une

l’exécutif prépare un important remaniement à la tête de l’Observatoire de la laïcité

Rien ne sera laissé au hasard. Plus déterminé que jamais à lutter contre l’islam politique et contre le séparatisme islamiste, Emmanuel Macron a donné une instruction claire à ses ministres: agir vite et fort. Dans cette logique, l’exécutif envisage, entre autres mesures, de procéder à un vaste remaniement à la tête de l’Observatoire de la laïcité. L’information, révélée par Point , a été confirmé mardi par Matignon. “Le Premier ministre recevra dans les prochains jours Jean-Louis Bianco, qui est un serviteur reconnu et respecté de l’Etat, dont le mandat expire en avril prochain, pour l’informer de la décision du gouvernement.», Confie l’un dans l’entourage de Jean Castex.

Cela fait plusieurs années que l’organisation – rattachée administrativement à Matignon, mais autonome dans ses travaux – s’est retrouvée au cœur de controverses très vives. Notamment en raison de la position de son président, Jean-Louis Bianco, ou de son rapporteur général, Nicolas Cadène. Très actifs sur les réseaux sociaux, les deux hommes sont accusés par leurs détracteurs de dépenser plus d’énergie pour traquer – voire instrumentaliser – l’islamophobie, plutôt que de promouvoir la laïcité. “La conviction du Premier ministre est que l’Observatoire de la laïcité doit évoluer aujourd’hui. Elle doit évoluer car la menace pour la République a radicalement changé», Justifie un proche conseiller de Jean Castex.

“Si c’était vrai, (…) ce serait prouver que les identités sont justes”, juge Bianco

«Depuis plusieurs semaines, le statut et les missions de l’Observatoire de la laïcité font l’objet d’une réflexion au sein du gouvernement.“, Ajoute la même source, indiquant que”ce n’est pas qu’une question de gens». «Néanmoins, oui, la volonté du Premier ministre est de renouveler une instance pour qu’elle soit plus en phase avec la stratégie de lutte contre le séparatisme. À la preuve que cette conception n’est pas partagée par tous et le gouvernement en tirera toutes les conclusions dans les prochains jours“, Nous concluons. Avant même que l’information ne soit confirmée, Jean-Louis Bianco et Nicolas Cadène ont tous deux voulu réagir, dès lundi, pour dénoncer la décision de l’exécutif.

READ  Samsung se moque à tort du manque de chargeur, et c'est stupide

«Si c’était vrai, (…) ce serait prouver que les identités sont justes, contre un véritable serviteur de la laïcité (Nicolas Cadène, ndlr), reconnu de tous sur le terrain», A fustigé le président sortant de l’Observatoire, le Twitter. Quant au rapporteur général, il s’est contenté de relayer les messages de soutien qu’il a reçus. Enfin, plusieurs voix politiques se sont également élevées, y compris à la majorité présidentielle. “L’Observatoire de la laïcité fait un travail remarquable, avec des ressources limitées malgré les défis. Transpartisan, lié à la réalité sur le terrain, il est essentiel. Plus qu’un questionnement, il faut le renforcer!», A décidé le vice-président LREM de l’Assemblée nationale, Hugues Renson.

Alveré Paquet

"Fier zombieaholic. Communicateur amateur. Gamer. Troublemaker. Amateur de musique indépendant."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer