Économie

Soucieux de leur avenir, les entreprises veulent pouvoir ouvrir le dimanche de janvier

Le Conseil français du commerce demande le renouvellement de la procédure dérogatoire collective décidée en novembre et décembre pour «étaler» les courses de fin d’année.

De nombreuses boutiques souffrir d’une “baisse significative du chiffre d’affaires» et leur préoccupation “grandit à mesure que les supports diminuent», A alerté lundi l’association des fédérations Conseil du commerce de France (CDCF), demandant l’ouverture dimanche de janvier.

«Nous comptons beaucoup sur l’Etat pour soutenir les entreprises du secteur, et pas seulement les plus petites car plusieurs réseaux de distribution sont proches de l’arrêt définitif de l’activité.», Explique le CDCF, qui regroupe une trentaine de fédérations professionnelles. Dans un communiqué de presse, il demande notamment à “pouvoir ouvrir tous les dimanches de janvier“, Via un renouvellement de la procédure dérogatoire collective décidée en novembre et décembre pour”étaler»Courses de fin d’année.

Selon le CDCF, et “malgré une bonne reprise de consommation liée au Black Friday et achats de fin d’année, ventes“Commerçants non essentiels”reste en dessous de ses prévisions», Avec pour certains une baisse du chiffre d’affaires de plus de 20% sur l’année dans l’habillement, la chaussure, la beauté-parfumerie ou encore la joaillerie. Les stocks restent également très élevés, selon le CDCF.

«De nombreux commerçants pourraient décider de baisser définitivement leur rideau pour éviter d’aggraver leurs pertes et perpétuer une situation économique insurmontable.“, Estimé dans le communiqué de presse William Koeberlé, président du Conseil français du commerce.

READ  Les mesures seront prolongées en 2021 si nécessaire

Yseult Sauveterre

"Fier lecteur. Troublemaker. Gamer. Organisateur. Créateur total. Fanatique de bière."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer