La technologie

Un pylône Free Mobile et un répartiteur orange incendiés par des groupes anti-5G

Un pylône Free Mobile et un répartiteur orange incendiés par des groupes anti-5G

Un pylône Free Mobile et un répartiteur orange ciblés par des adversaires de la 5G. L’opérateur historique a déposé une plainte.

Le sabotage des antennes se poursuit, mais pas seulement. Dans la nuit du 5 au 6 octobre, un pylône Free Mobile et un répartiteur Orange (NRA) ont été victimes d’un incendie criminel dans la ville de Rancon en Haute-Vienne. L’acte a été revendiqué par des opposants à la 5G, un mail à cet effet a été envoyé à la rédaction du journal local Le Populaire. Plusieurs centaines d’abonnés ont ainsi été privés de téléphonie et d’Internet, dont des sociétés comme la maison d’édition Akata.

De son côté, Orange a porté plainte. «Après avoir connecté ce central au réseau cuivre et fibre, une vingtaine de techniciens se relaient pour effectuer un travail minutieux, la réactivation du client par les lignes clients», a également précisé l’opérateur, qui prévoit un retour à la normale pour les utilisateurs vendredi soir. Une centrale temporaire a pour l’instant été mise en place, elle se compose d’une semi-remorque et d’un conteneur. Free Mobile est pour sa part également mobilisé pour réparer au plus vite son matériel endommagé.

Pour rappel, une autre antenne relais 3G / 4G de l’opérateur a été sabotage fin septembre, cette fois à Pierrelatte, une ville du département de la Drôme.

READ  Huawei: les fondateurs chinois tournent le dos à Huawei, AMD en sauveur?

La source : La populaire , Bleu France

Marian Dufour

"Lecteur général. Webaholic. Passionné de médias sociaux. Subtilement charmant ninja de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer