Tech

L’implant cérébral d’Elon Musk, entre espoir et fantaisie

DÉCRYPTION – Neuralink est un joyau de technologie dont les applications exactes restent à inventer.

Elon Musk tient l'implant miniature avec des propriétés supposées multiples dans sa main lors de la présentation de la vidéoconférence du projet Neuralink le 28 août.
Elon Musk tient l’implant miniature avec des propriétés supposées multiples dans sa main lors de la présentation de la vidéoconférence du projet Neuralink le 28 août. – / AFP

Elon Musk n’est pas un chercheur traditionnel, c’est le moins qu’on puisse dire, mais il serait difficile de nier un certain succès dans la réalisation de ses idées visionnaires. Après avoir révolutionné le marché de la voiture électrique avec Tesla et le marché spatial avec SpaceX (en développant la première fusée réutilisable de l’histoire), le milliardaire sud-africain (naturalisé américain en 2002) créera une nouvelle fois la surprise avec son projet d’implant cérébral, Neuralink, lancé il y a quatre ans?

Personne n’osera s’exprimer à ce stade. Sa présentation publique de l’avancement du projet fin août ne contenait aucun résultat scientifique vérifiable. Avec des crochets du type: “Cet implant est comme un fitbit (“Bracelet connecté”) dans ton crâne, avec de minuscules câbles », le milliardaire s’adressait clairement au grand public, cible de son innovation. Mais cela ne l’a pas empêché d’annoncer des objectifs médicaux aussi ambitieux que variés – compenser

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Abonnement: 1 € le premier mois

Peut être annulé à tout moment

READ  Meilleur smartphone : quel téléphone choisir en 2020 ?

Raimunde Michaud

"Pionnier des médias sociaux. Passionné de voyages hipster. Lecteur. Analyste impertinent. Explorateur."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer