Monde

plus de 10000 personnes dans les rues de Bangkok contre le gouvernement et pour une réforme de la monarchie

Un manifestant donne un salut à trois doigts, symbole de résistance lors d'un rassemblement pro-démocratie, dimanche 16 août à Bangkok.

Au moins dix mille manifestants se sont rassemblés dimanche 16 août à Bangkok pour protester contre le gouvernement et exiger une réforme de la monarchie, à un moment où la tension monte en Thaïlande et le mouvement pro-démocratie prend de l’ampleur.

“Lors de la manifestation étudiante, il y a 10 000 personnes”, a déclaré un porte-parole de la police métropolitaine de Bangkok à Agende France-Presse (AFP). Toujours en cours en début de soirée, le rassemblement est resté massif, une mobilisation qui n’avait pas été vue depuis le coup d’État de 2014, qui a porté au pouvoir l’actuel Premier ministre.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En Thaïlande, les manifestations étudiantes sont à la hausse

Depuis le mois dernier, les manifestations sont devenues presque quotidiennes, menées par des groupes d’étudiants appelant à la réforme des principaux organes du pouvoir, y compris la monarchie, brisant un profond tabou dans la société thaïlandaise.

“A bas la dictature”

Les manifestants thaïlandais, prenant la jeunesse de Hong Kong comme modèle, n'ont pas de véritable leader. Ils se sont rencontrés le dimanche 16 août à Bangkok.

L’un des carrefours les plus fréquentés de la capitale thaïlandaise était occupé dimanche après-midi avec des manifestants chantant “A bas la dictature” et agité des colombes en papier pour symboliser la paix.

L’arrestation par les autorités de trois militants au cours des deux dernières semaines a provoqué une augmentation des tensions dans le pays. Libérés sous caution, ils sont poursuivis pour dix raisons, dont la sédition et la violation de la loi d’urgence sanitaire.

Lire aussi Arrestation d’un militant pro-démocratie en Thaïlande, alors que les manifestations étudiantes se multiplient

On leur a dit de ne pas répéter leurs fautes, mais l’une d’elles, Parit Chiwarak, alias «Penguin», chef du syndicat des étudiants thaïlandais, a assisté à la manifestation dimanche à Bangkok.

READ  Énorme explosion dans un dépôt de munitions militaires en Jordanie - vidéo

Le modèle de Hong Kong

Les manifestants thaïlandais, prenant le jeune Hongkongais pour modèle, n’ont pas de véritable leader et s’appuient principalement sur les réseaux sociaux pour relayer leurs appels à manifester.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En Thaïlande, l’impunité de l’héritier “Red Bull” choque la jeunesse

Leur principale cible a longtemps été le Premier ministre Prayut Chan-o-cha, un ancien chef de l’armée qui a effectué un coup d’État en 2014, qui est resté au pouvoir après des élections contestées en 2019..

Les manifestants réclament sa démission, la dissolution du Parlement et la réécriture de la Constitution de 2017 qui donne un pouvoir très large aux 250 sénateurs, tous choisis par l’armée.

Appel à réformer la monarchie

Un manifestant lors d'un rassemblement pro-démocratie le dimanche 16 août à Bangkok.

Mais lundi dernier, devant quelque 4 000 manifestants rassemblés sur un campus de Bangkok, les organisateurs avaient, pour la première fois, dressé la liste de dix revendications pour réformer la monarchie, un acte audacieux qui a saisi le pays.

Avec une fortune estimée à 60 milliards de dollars, le monarque Maha Vajiralongkorn, connu sous le nom de Rama X, a également apporté des changements sans précédent après son ascension au trône en 2016, prenant le contrôle direct des actifs royaux et plaçant des unités de l’armée directement sous son commandement.

Autre cause des manifestations, la Thaïlande connaît l’une de ses pires crises économiques depuis 1997 en raison de la pandémie de Covid-19. Des millions de Thaïlandais ont perdu leur emploi et la crise a mis en évidence les inégalités dans l’économie du pays, perçues comme bénéficiant principalement à l’élite pro-militaire.

READ  Élection américaine: des bureaux de vote encerclés par des manifestants pro-Trump
Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus: en Thaïlande, les infections en baisse, mais la pauvreté en hausse

Le monde avec l’AFP

Marian Dufour

"Lecteur général. Webaholic. Passionné de médias sociaux. Subtilement charmant ninja de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer