Sport

Tops / Flops PSG-Angers: Neymar comme chef d’orchestre, naïveté angevine – Ligue 1

Découvrez les Tops et Flops après le rendez-vous de la 6ème journée qui opposait le PSG à Angers ce vendredi.

Au Parc des Princes

HAUTS

Le bijou de Florenzi
Alessandro Florenzi se définit comme un “côté agressif”, dont les qualités s’expriment le mieux “dans le camp adverse”. Nous avons vu que ce vendredi,
contre Angers (6-1). L’international italien a passé l’essentiel de son temps à porter le danger dans la moitié de terrain angers, avec des centres (3), des tirs (2) et surtout un but, son premier en Rouge et Bleu. Et quel objectif! Superbe séquence, frappe coup de pied lobé dans le petit filet de Paul Bernardoni (7e), assez impuissant. Un vrai bijou pour les anciens Roms.

L’efficacité de l’omniprésent «Ney»
Thomas Tuchel voulait de l’efficacité devant le but. Neymar lui en a donné. Doublé pour le Brésilien (36e, 47e), sur cinq frappes, dont trois cadrées. Omniprésent (115 balles), le Brésilien s’est régalé sur la prairie parisienne, avec de nombreux dribbles et plusieurs gestes techniques de haut niveau. Il a surtout fourni l’essentiel en signant ses deux premiers buts de la saison. Deux buts qui ont permis à Paris de mener 3-0 dans ce match. A noter que Kylian Mbappé sera crédité d’une passe décisive sur le premier des deux buts de Neymar. C’est le huitième gâteau du Français pour son coéquipier Auriverde en Ligue 1. La liaison entre les deux amis tourne à plein régime! Une passe décisive sur le but de “Gana” Gueye (71e).

Draxler trouve des couleurs
Longtemps fantomatique, l’international allemand Julian Draxler a déjà signé son deuxième but de la saison, et une prestation globalement réussie. En fait, personne n’a vraiment manqué dans les rangs parisiens, avec cinq buteurs différents (Florenzi, Neymar x2, Draxler, Gueye, Mbappé) et un récital offensif au Parc. Le PSG gagne en puissance au général et reste désormais sur quatre victoires consécutives en Ligue 1.

READ  Renault fournira des moteurs à Red Bull si nécessaire

» LIRE AUSSIPSG-Angers: le film de la rencontre

FLOPS

La naïveté angevine en défense …
Sans forcer, le Paris-SG s’est engagé dans cette rencontre. Un ensemble pour rien. Les Angevins ont débuté dans un 5-4-1 prétendument compact, mais qui s’est avéré poreux avec des défenseurs parfois très naïfs, des spectateurs. Trois des six buts parisiens venaient de la droite. Pas de jalousie avec le dernier, par la gauche … L’alignement des trois de l’axe laissait à désirer, il a également raté la petite erreur qui va bien pour stopper l’élan parisien.

Et devant aussi
Devant, les joueurs du SCO auraient pu faire mieux s’ils avaient toujours montré la même envie, la même volonté qu’Ismaël Traoré sur sa tête (52e) … Déjà le troisième but du défenseur ivoirien expérimenté (34 ans)). Pourtant, Stéphane Bahoken aurait pu égaliser par exemple en début de match (13e). Il y a eu des situations. Ils devaient encore être concrétisés. Donc quelques regrets pour Stéphane Moulin et ses hommes. Pas sur le résultat, avec un PSG beaucoup plus élevé et qui méritait la victoire, mais sur le contenu. D’autant plus qu’il y a des joueurs de ballon dans ce club. Manque d’ambition?

Icardi n’enchaîne pas
Après avoir trouvé le filet la semaine dernière, deux buts à Reims (victoire 2-0), Mauro Icardi n’a pas réussi à suivre dans ce festival offensif. Comme toujours, il n’a touché que quelques balles (19). C’est normal. Surtout, il n’a pas encadré. Deux tirs (0 cadré). Difficile de marquer dans ces conditions …

READ  Aulas répond au gros tacle de Coupet

Raimunde Michaud

"Pionnier des médias sociaux. Passionné de voyages hipster. Lecteur. Analyste impertinent. Explorateur."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer