entertainment

Marina Foïs a-t-elle découvert que son film évoquait un délit passible de 2 ans de prison?

CINEMA – Une interview troublante? Ce mardi 1er septembre, Marina Foïs et Jonathan Cohen ont été invités à la série de “du quotidien«Pour la promotion du nouveau long métrage de Sophie Letourneur»Énorme», Dans lequel ils jouent tous les deux.

Mais voilà, lors d’une séquence qui fait beaucoup réagir sur les réseaux sociaux, tout ne s’est pas déroulé comme prévu, surtout quand la chroniqueuse de l’émission Maïa Mazaurette évoque ce que le personnage principal risquerait dans la vraie vie si, comme dans le film, il altérerait la pilule contraceptive de sa partenaire pour la mettre enceinte.

«Juridiquement, il n’y a pas de qualification pénale pour la fécondation forcée», explique le journaliste. Mais il y a un obstacle à l’avortement, donc deux ans d’emprisonnement et une amende de 30 000 euros. En vérité, cela se terminerait probablement par un procès civil avec dommages-intérêts pour le personnage de Jonathan Cohen. “

Les internautes sont consternés. Ils accusent, comme ces twittos, le film de vouloir rire d’une situation qui n’est pas drôle.

De nombreux spectateurs ont l’impression de voir le visage de Marina Foïs se décomposer lorsque cette information est annoncée.

“A ses côtés, Jonathan Cohen tente de se faire une bonne figure face à cette épine inattendue plantée au milieu de la promotion d’une comédie familiale qui ne se prend pas au sérieux”, observe Le Figaro.

L’actrice vient-elle vraiment de se rendre compte que le film dans lequel elle joue consiste à empêcher l’interruption volontaire de grossesse? Rien n’est moins sûr.

READ  Bernard Tapie répond à la chaîne L'Equipe!

Faire culpabiliser les femmes enceintes

Même si les phrases ne sont pas prononcées explicitement dans le long métrage, une scène le fait, elle fait référence au problème. Lorsque Jonathan Cohen va rencontrer un avocat pour lui parler de ce qu’il fait, ce dernier le met en garde. Elle lui dit que ce qu’il fait est très grave et qu’il pourrait être puni par la loi.

Comme son directeur l’a expliqué HuffPost, «Énorme» est une comédie cynique teintée d’humour noir, dénonçant en grande partie la pression autour de la maternité et les injonctions subies par les femmes pendant leur grossesse.

Dans cette fiction greffée d’images documentaires, des hommes et des femmes, mais surtout des inconnus, tâtonnent le ventre de Marina Foïs comme un simple objet. On lui parle, mais on ne la regarde pas. Nous contrôlons ce qu’elle mange, ce qu’elle boit. On lui dit même comment faire l’amour. La future mère souffre de plein fouet du comportement absurde et intrusif de l’autre.

Son personnage dans le film est «extrême», informe Sophie Letourneur. Elle est «très mentale, abstraite et pas du tout liée à son corps». Ce qu’elle ressent n’est pas une vérité générale, mais «une petite facette de tout ce que vous pouvez vivre lorsque vous êtes enceinte». Un personnage, selon le cinéaste, dans lequel on peut se reconnaître sans se sentir coupable.

Voir aussi sur Le HuffPost: Découvrez la bande annonce du film «Énorme» avec Marina Foïs

Alveré Paquet

"Fier zombieaholic. Communicateur amateur. Gamer. Troublemaker. Amateur de musique indépendant."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer