science

Un test ultra-rapide pour détecter le coronavirus

Après des tests PCR, des tests sérologiques, des tests «antigéniques» sont actuellement testés. Plus rapides, ils pourraient aider à soulager la congestion des laboratoires d’analyse. Vue d’ensemble des tests actuellement utilisés ou à l’étude pour identifier Covid-19.

Vous serez également intéressé


[EN VIDÉO] “Super-propagateurs”, qui sont-ils et comment influencent-ils la propagation du coronavirus?
Le coronavirus continue de se propager et l’apparition successive de clusters localisés fait craindre un retour du virus à plus grande échelle … Les «super-contaminants» sont-ils à l’origine de cette pandémie?

Actuellement, le test de référence est RT-PCR (ou «virologique»). Cette technique cherche du matériel génétique de SRAS-CoV-2 grâce à un échantillon nasopharyngé. Il permet de savoir si, au moment du prélèvement, une personne est infectée par le virus. Selon les chiffres officiels, environ un million tests PCR par semaine sont fabriqués en France.

Ils sont remboursés et parfois sans ordonnance, ce qui contribue au colmatage des laboratoires. Dans certains cas, les délais peuvent en effet être longs pour être testé et / ou pour recevoir les résultats.

Un test PCR peut également être effectué sur échantillon de salive, ce qui est plus simple et moins désagréable, mais le salive est considéré comme un moyen moins fiable de détection du virus. La Haute Autorité de Santé (HAS) indiquera prochainement s’il est encore utile de les intégrer dans le dépistage.

Il existe également des tests dits «sérologiques», via une prise de sang, qui est remboursée si vous avez une ordonnance. L’idée est de détecter si le patient a développé anticorps dirigée contre le SRAS-CoV-2. Et donc s’il était en contact avec le nouveau coronavirus.

Également disponible en version rapide, où ils ne nécessitent que goutte de sang, ces tests ne sont considérés qu’à titre indicatif et doivent être confirmés par un test de laboratoire.

READ  De la vie sur Vénus? Cette découverte qui fait revivre l'hypothèse

Quels sont leurs avantages et leurs limites?

Les tests sont évalués par le Centre National de Référence des Infections Respiratoires et doivent répondre aux critères définis par la HAS. Leur fiabilité est défini selon deux critères:

  • spécificité, c’est-à-dire leur capacité à détecter correctement le SRAS-CoV-2 et rien d’autre;
  • sensibilité, qui est leur capacité à détecter le virus même en très petites quantités.

Le «taux de spécificité» de la technologie PCR est estimé à environ 99%, ce qui signifie que les cas de «faux positifs» sont extrêmement rares (cas de mauvaise manipulation, contamination accidentel …).

Les PCR peuvent également détecter même de très petites quantités de virus, pour éviter de «manquer» les personnes infectées. Cependant, dans des conditions réelles, la sensibilité moyenne des PCR dépend fortement de l’échantillon. D’où la possibilité d’avoir des “faux négatifs” lorsque l’échantillon n’a pas été prélevé correctement, ou qu’il a été prélevé trop tôt ou trop tard dans l’évolution duinfection. Cela peut justifier la répétition du test pour confirmer le résultat.

Paradoxalement, le fait que les tests PCR détectent des quantités infimes de virus est aussi, pour certains, leur inconvénient. Parce que les patients peuvent être positifs pendant que leur charge virale est très faible et ils peuvent ne pas être contagieux. En effet, une charge virale très faible signifie-t-elle que vous ne pouvez pas transmettre le virus? À l’heure actuelle, cela fait toujours partie des inconnues.

C’est en partie la raison pour laquelle les résultats de la PCR ne montrent généralement que «positif» ou «négatif» – et non une valeur numérique pour la quantité de virus.

READ  Nous pouvons maintenant voir à travers les murs

Quant à tests sérologiques, ils doivent impérativement respecter les seuils de fiabilité. Mais comme on ne sait pas si les anticorps offrent une protection complète et durable contre le virus, ces tests sont principalement utilisés pour donner une indication de la proportion de personnes qui ont été infectées dans le population.

Dans tous les cas, la PCR et les tests sérologiques de laboratoire ont un inconvénient. L’analyse des échantillons prend du temps et parfois, pour des raisons logistiques, plusieurs jours pour envoyer les résultats aux patients, bien que des dizaines d’échantillons puissent être analysés dans une machine en même temps, lorsque des tests rapides doivent être analysés une seule fois. par un.

Pourquoi envisager des tests antigéniques?

Face à la saturation des laboratoires, les pouvoirs publics cherchent à étendre le palette de tests, afin de pouvoir trier rapidement les personnes susceptibles d’être contaminées, dans les aéroports ou les zones d’accueil des hôpitaux par exemple, avant la confirmation du laboratoire. D’où l’intérêt des tests antigéniques rapides (TRA) qui commencent à être testés dans les hôpitaux parisiens: le résultat permet de détecter une infection en 15 à 30 minutes!

Comme les PCR, ils sont via un échantillon au bas du nez. Mais au lieu de détecter le génome SARS-CoV-2, ils recherchent protéine viral. Un système plus simple et plus rapide qui ne nécessite pas de laboratoire.

Néanmoins, du personnel capable d’échantillonner est nécessaire et la fiabilité de ces tests est toujours en cours d’évaluation. Habituellement, les antigènes sont considérés comme moins fiables que les PCR. Il appartient aux autorités sanitaires de déterminer si elles sont encore suffisamment fiables pour entrer dans la stratégie globale de dépistage.

READ  Une application qui estime votre espérance de vie développée par des scientifiques

En plus d’élargir les types de tests et d’augmenter le nombre de sites de dépistage, les médecins et les laboratoires réclament un meilleur ciblage des tests.

Intéressé par ce que vous venez de lire?

Alveré Paquet

"Fier zombieaholic. Communicateur amateur. Gamer. Troublemaker. Amateur de musique indépendant."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer